Terrorisme

Un prédicateur saoudien radical survit à une attaque à Idlib en Syrie

Par Waleed Abou al-Khair au Caire

image

Le prédicateur saoudien Abdoullah al-Muhaysini, connu pour ses opinions et ses fatwas extrêmes, a été la cible d'une tentative d'assassinat, vendredi 27 avril, dans la province rurale d'Idlib. [Photo fournie par Mohammed al-Khalid]

Un clerc saoudien radical a survécu à une tentative d'assassinat, vendredi 27 avril, au cours de laquelle un engin explosif a visé son véhicule blindé près de Saraqeb, dans la province rurale d'Idlib, en Syrie.

Abdoullah al-Muhaysini, qui avait fait défection de l'alliance extrémiste Tahrir al-Sham en septembre 2017, a subi des blessures modérées lors de l'attaque, tandis que son compagnon de voyage était grièvement blessé, ont indiqué des sources à Al-Mashareq.

Il était un membre fondateur de Tahrir al-Sham et a servi dans son "conseil de la charia" avant de devenir désillusionné avec les luttes intestines entre les différentes factions de l'alliance.

Un état d'alerte a prévalu entre les factions de l'opposition dans la région à la suite de la propagation de la nouvelle de la tentative d'assassinat, a déclaré Mohammad al-Khalid du comité de coordination de Saraqeb, qui est affilié à la coordination des comités locaux de la Syrie.

"Les points de contrôle de sécurité ont été déployés à grande échelle", a-t-il déclaré à Al-Mashareq, et les militants vérifient les documents d'identification de tous les passagers.

La tentative de meurtre a eu lieu quelques heures après qu'Al Muhaysini eut critiqué la récente recrudescence des assassinats contre les leaders des factions militantes, a indiqué al-Khalid, et la publication de son appel à mettre fin au cycle des attaques en proposant un plan en huit points pour renforcer la sécurité dans la province .

Le plan comprend des mesures de sécurité accrues et un appel à une administration unifiée, selon les médias locaux.

"Cette tentative d'assassinat fait partie d'une série de tentatives de ce genre contre un grand nombre de responsables, de dirigeants et d'éléments des factions de l'opposition, en particulier ceux connus pour leur approche extrémiste", a déclaré al-Khalid.

"Il y a eu au moins 30 tentatives d'assassinat ces derniers jours", a-t-il dit, dont le dernier a été l'assassinat de deux personnes à l'entrée d'une mosquée dans la ville d'al-Nairab après la prière du vendredi.

Al-Muhaysini était précédemment la cible d'une tentative d'assassinat le 16 juin 2017, quand un kamikaze présumé de "l'Etat islamique en Irak et en Syrie" (EIIS) a attaqué son véhicule blindé à Idlib.

Aimez-vous cet article?
18
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire