Droits de l'Homme

Les Houthis retirent les images de femmes des magasins

Abou Bakr al-Yamani à Sanaa

image

Les Houthis se sont lancés dans une campagne visant à retirer les photographies et publicités présentant des femmes des boutiques de Sanaa. [Abou Bakr al-Yamani/Al-Mashareq]

Les Houthis (Ansarallah) du Yémen ont arraché ou repeint les publicités présentant des images de femmes dans les boutiques de mode et de beauté de Sanaa, dans le cadre d'une campagne de moralisation qui a débuté le 10 avril.

À l'aide de bombes de peinture, les membres de cette milice appuyée par l'Iran ont caché les images des visages et des corps de femmes visibles dans les vitrines, et ont également recouvert les mannequins portant des vêtements féminins.

Cette campagne a été lancée sous les ordres directs du directeur administratif de Sanaa nommé par les Houthis, Hamoud Abbad, au motif que ces images violent la morale publique et « retardent la victoire sur les fronts », selon les médias locaux.

Les Houthis ont publié une circulaire menaçant les propriétaires des boutiques dont les vitrines présentent des images de femmes, a fait savoir le site web Mareb Press, exigeant que ces images soient retirées ou que leurs « parties aguichantes » soient couvertes.

image

Les Houthis ont ordonné aux propriétaires de boutiques de Sanaa de retirer les mannequins et les posters des vitrines montrant des visages ou des corps de femmes. [Abou Bakr al-Yamani/Al-Mashareq]

Objection des propriétaires de boutiques de Sanaa

Plusieurs propriétaires de magasins ont expliqué à Al-Mashareq que cette initiative avait provoqué leur courroux.

Talal al-Taizi, directeur des ventes de la galerie Ahla Arousa (La belle mariée) a expliqué à Al-Mashareq que les Houthis l'avaient forcé à défigurer ou cacher les visages et les corps des femmes dans les publicités.

« Tout manquement aux demandes des Houthis exposerait [les propriétaires de boutiques] à des chantages et des menaces », a-t-il déclaré. « La situation des commerçants n'est pas bonne, à cause des amendes et des tributs imposés par les milices, et leur non-respect nous exposerait à des risques de pertes. »

La rancœur a été la réaction qui a prévalu parmi les commerçants, a expliqué à Al-Mashareq Mohamed al-Wattari, propriétaire d'une boutique d'accessoires de mariage.

« Ce que font les Houthis est une farce, une moquerie et une insulte à l'intelligence des gens », a-t-il poursuivi. « Par leurs actions, les Houthis nous ont ramenés à l'âge des ténèbres. »

La militante des droits des femmes Farida Ahmed a exprimé une opinion similaire.

« Nous sommes au XXIe siècle, et les Houthis nous surprennent encore par leurs idées de l'âge des ténèbres », a-t-elle déclaré à Al-Mashareq.

Les Houthis « émulent al-Qaïda et d'autres groupes terroristes par de telles actions », a-t-elle conclu. « Il n'existe aucune différence entre eux. »

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500