Terrorisme

Daech tue des prisonniers des tribus du Sinaï près de Rafah

Par Ahmed al-Sharqawi au Caire

image

Des Égyptiennes pleurent lors de funérailles organisées le 8 juillet au nord du Caire pour des soldats tués la veille lors d'une attaque de « l'État islamique » au Sinaï. Mercredi 20 septembre, Daech a annoncé avoir exécuté quatre membres de tribus du Sinaï accusés d'avoir collaboré avec l'armée égyptienne. [Mahmoud Bakkar/AFP]

Wilayat Sinaï, un affilié de « l'État islamique » (Daech) a annoncé mercredi 20 septembre avoir exécuté quatre membres d'une tribu qu'il avait enlevés des semaines auparavant à Qabr Amir, près de Rafah, dans le nord du Sinaï.

Dans un communiqué publié par son organe de propagande Amaq, Daech a confirmé avoir exécuté ces quatre membres d'une tribu, après les avoir accusés d'avoir collaboré avec l'armée égyptienne.

Deux des victimes étaient membres de la tribu al-Fawakhriya, l'une des plus importantes du Sinaï.

Selon le communiqué de Daech, les victimes avaient fourni à l'armée des informations sur des repaires du groupe.

Cet incident intervient alors que Daech a incendié les véhicules des habitants et membres de tribus qui coopèrent avec les forces égyptiennes.

Avec l'aide et la coopération des tribus locales, l'armée a réussi à couper les routes d'approvisionnement de Daech et à abattre nombre de ses éléments.

« Daech tente d'intimider les civils au Sinaï par suite du siège et des opérations lancées par l'armée », a indiqué le major général Abdoul Moneim Saeed, un expert militaire.

« Le groupe tente de prolonger sa guerre contre l'armée, qui est parvenue à le contenir et à couper ses voies de contrebande d'armes par la frontière occidentale », a-t-il précisé à Al-Mashareq.

Coopération des tribus avec l'armée

« La coopération des tribus du Sinaï avec l'armée a permis à celle-ci de mieux sécuriser les frontières orientale et maritime et l'a aidée à lancer des opérations contre les repaires du groupe et à abattre nombre de ses éléments », a poursuivi Saeed.

Le conflit entre Daech et les tribus du Sinaï s'est intensifié après les pertes successives que le groupe a subies par suite de la coopération des membres de ces tribus avec l'armée, a-t-il ajouté.

« Les tribus ont même pris les armes et ont commencé à se battre contre Daech », a-t-il poursuivi.

Ce conflit a commencé lorsque Wilayat Sinaï a abattu en avril 2015 Abdoul Basset Ghoneim al-Astal, un chef de la tribu al-Tarabeen, et que la tribu a lancé de violentes représailles.

« Daech annonce maintenant ses opérations contre les tribus, pour tenter d'afficher un contrôle qui n'existe pas sur certaines zones du Sinaï et sa capacité à mener des opérations », a-t-il ajouté.

« Daech ne contrôle aucune partie du Sinaï, et ses éléments vivent dans les montagnes », a-t-il poursuivi.

Saeed a dit s'attendre à ce que des échauffourées éclatent au sein de Wilayat Sinaï dans les prochains jours, en raison du mécontentement et des différend idéologiques entre ses éléments.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500