Terrorisme

Le Liban déclare un jour de deuil national pour les soldats assassinés

Rédaction et médias locaux

image

Des militants libanais lors d'une veillée à Beyrouth le 29 août, après que les autorités ont annoncé avoir trouvé des restes humains dont des tests ADN ont permis de prouver mercredi qu'ils appartenaient aux neuf soldats enlevés et tués par « l'État islamique ». [Anwar Amro/AFP]

Mercredi 6 septembre, le gouvernement libanais a déclaré vendredi jour de deuil national après avoir annoncé que les tests ADN avaient confirmé l'identité des neuf soldats enlevés et tués par « l'État islamique » (Daech), ont rapporté les médias libanais.

Mercredi, le chef d'état-major de l'armée libanaise, le général Joseph Aoun, a déclaré aux familles des soldats que les tests ADN correspondaient aux restes de corps retrouvés la semaine dernière aux abords de la ville d'Arsal, à la frontière nord-est, a signalé Naharnet.

Aoun a rencontré les familles en privé au ministère de la Défense avec Yacoub al-Sarraf, ministre de la Défense.

Les résultats auraient dû être dévoilés mercredi lors d'une conférence de presse, selon une déclaration du commandement de l'armée, mais ils ont été révélés en privé aux familles des soldats.

Huit corps ont été retrouvés à Wadi al-Debb le 27 août, et le corps d'un neuvième soldat a été récupéré mardi.

Ces neuf soldats qui avaient disparu depuis le 2 août 2014 faisaient partie des trente soldats capturés par Daech et le Front al-Nosra (FAN) après de violents affrontements à Arsal.

Parmi eux, seize ont été relâchés en 2015, le FAN en a exécuté quatre, et un autre est mort de ses blessures.

Les soldats portaient encore leurs uniformes militaires lorsqu'ils ont été trouvés.

Le Liban enterra les martyrs vendredi.

Le commandement de l'armée organisera un jour d'adieu national officiel pour les neuf soldats au ministère de la Défense, en présence de représentants de l'État, selon plusieurs informations.

Le président Michel Aoun, le général Joseph Aoun, chef d'état-major de l'armée libanaise, et des proches des soldats morts devraient s'exprimer lors de la cérémonie.

Les funérailles des soldats auront lieu dans leurs villes respectives.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500