Terrorisme

Les Yéménites condamnent la démolition d'un temple de Mokha par al-Qaïda

Par Abou Bakr al-Yamani à Sanaa

image

La ville portuaire de Mokha, dans la province de Taez au Yémen, a récemment connu une attaque perpétrée par des éléments d'al-Qaïda contre un temple historique vieux de 600 ans. [Photo fournie par Gomtu]

Des responsables et des érudits yéménites ont condamné la démolition d'un site historique par al-Qaïda dans la ville portuaire de Mokha, dans la province de Taez.

Jeudi 24 août, des éléments d'al-Qaïda ont fait exploser et ont détruit avec des bulldozers le Temple de l'imam Abou Ibrahim al-Barsani du village d'al-Gharafi, vieux de 600 ans, en prétendant détruire des « idolâtries », ont rapporté les réseaux sociaux.

L'Autorité générale des antiquités et des musées a condamné cette attaque.

L'autorité « condamne ces actes de sabotage contre notre héritage et notre Histoire », a déclaré à Al-Mashareq Mouhannad al-Sayani, directeur de l'autorité.

« Pourquoi est-ce que des éléments d'al-Qaïda et de "l'État islamique" détruisent les temples de nos érudits ? Qu'obtiennent ces groupes terroristes par de tels actes », a-t-il demandé.

Al-Sayani a exhorté les autorités à protéger les temples et les sites archéologiques restants qui sont sous leur juridiction.

« Ces lieux appartiennent à tout le monde et ne sont pas réservés à une religion ou un groupe en particulier », a-t-il affirmé. « Ils appartiennent au Yémen et font partie de notre patrimoine humain. »

Cheikh Yahya al-Najjar, membre de l'Association des érudits du Yémen, a indiqué à Al-Mashareq que la destruction du Temple de l'imam Abou Ibrahim al-Barsani constitue « une attaque contre le caractère sacré des musulmans ».

« Les groupes terroristes tuent les musulmans vivants avec des voitures piégées et des ceintures d'explosifs, et s'en prennent à leurs érudits décédés dans leurs temples », a-t-il déploré.

Le Temple de l'imam al-Barsani est l'un des plus importants temples historiques d'al-Mokha.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500