Économie

La stabilité politique aide le secteur du tourisme au Liban

Par Tamer Abou Zeid à Beyrouth

image

La grotte de Jeïta est un système de grottes interconnectées s'étendant sur près de neuf kilomètres dans la vallée de Nahr al-Kalb, au nord de Beyrouth. Durant la préhistoire, ces grottes étaient habitées. [Photo fournie par le ministre libanais du Tourisme]

Le secteur du tourisme du Liban se porte mieux maintenant qu'il y a cinq ans, selon le ministre libanais du Tourisme Avedis Guidanian.

Le nombre de touristes visitant le Liban est en hausse par rapport aux années précédentes, qui ont été marquées par la stagnation à cause des interdictions de voyage qui ont éloigné les touristes du Golfe, a-t-il expliqué à Al-Mashareq.

« Malgré toutes les complications, le Liban est capable de rivaliser avec les pays voisins dans le secteur du tourisme », a indiqué Guidanian.

L'élection d'un nouveau président et la formation d'un gouvernement inclusif ont contribué à dissiper l'impression générale d'incertitude qui inquiétait beaucoup de touristes potentiels, a-t-il ajouté.

« La stabilité politique et sécuritaire crée un meilleure cadre pour le tourisme, et nous sommes un pays de tourisme par excellence », a-t-il poursuivi.

Les prix sont concurrentiels, surtout à Jounieh, Sidon et Tyr, où les chambres d'hôtel ne coûtent que 50 dollars par nuit au minimum.

« Pendant l'Aïd el-Fitr, les hôtels étaient pleins à 90 % à Beyrouth, et à 60 % en dehors, et les restaurants ont connu une activité remarquable pendant et après l'Aïd », a-t-il rapporté.

Promotion du Liban à l'étranger

Il y a quelques mois, le ministère du Tourisme a annoncé un forfait promotionnel pour encourager les touristes à visiter le Liban, mettant en lumière ses attractions et réfutant la notion que le tourisme au Liban coûte cher, a précisé Guidanian.

Ce forfait de quatre jours, qui incluait un séjour en hôtel avec petit-déjeuner et service de navette vers l'aéroport, était proposé en Égypte, au Koweït, en Jordanie, en Arabie saoudite, aux Émirats arabes unis, en Irak, au Qatar et en Arménie.

La campagne a été mise en avant sur les réseaux sociaux de ces pays, en coopération avec Middle East Airlines, le Syndicat des hôteliers du Liban, et l'Association des agents de voyages et de tourisme du Liban.

« Lorsque les représentants de 150 entreprises internationales sont venus au Liban en mai pour le forum "Visitez le Liban", ils n'arrivaient pas à croire que le Liban qu'ils voyaient était le même pays dont ils avaient entendu parler et qu'ils avaient vu à la télévision », a fait savoir Guidanian.

Toujours pour promouvoir le tourisme, Guidanian a lancé la saison du tourisme maritime en conjonction avec la saison des festivals artistiques et culturels du pays.

Le Liban propose aussi un tourisme environnemental et rural exceptionnel, a-t-il souligné, notant qu'il compte quinze réserves naturelles réparties dans tout le pays.

Tourisme religieux et culturel

À la mi-mai, le Premier ministre Saad Hariri a lancé la première phase du Projet de tourisme religieux culturel, dirigé par une unité sur le tourisme culturel créée par le gouvernement en 2010.

Cette initiative fait partie d'une tentative par le Liban, qui est riche en sites archéologiques, culturels et religieux, pour revendiquer la place qu'il mérite sur la carte mondiale du tourisme religieux.

Cette unité « est née de la foi du Premier ministre Saad Hariri pour le Liban, qui est connu comme le pays de la confluence des religions », a indiqué à Al-Mashareq la coordinatrice du projet, Roula Ajouz Sidani.

Le Liban doit réfléchir aux moyens d'obtenir sa part de ce type de tourisme, a-t-elle ajouté, car il contribue à la croissance économique et à la création de possibilités d'emploi.

Lorsque le projet a été mis sur pied, « nous avons déclaré qu'il attirerait l'attention du monde, car le Liban, à une époque où le monde pense et travaille au lancement du dialogue interreligieux, dépasse ce dialogue et est un lieu où les religions cohabitent et convergent », a-t-elle déclaré.

Avec le lancement de ces types d'initiatives touristiques, a-t-elle indiqué, nous espérons promouvoir le Liban et attirer de nouveaux types de touristes.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500