Terrorisme

L'armée égyptienne déjoue une tentative de l'EIIS de transborder des armes par voie maritime

Par Ahmed al-Charqawi au Caire

image

Un homme égyptien dans un véhicule blindé alors que les habitants se rassemblent à l'extérieur d'un poste de police de la capitale provinciale d'El-Arish du nord du Sinaï après avoir été visé par une voiture piégée le 12 avril 2015. [Stringer / AFP]

Les forces de l'armée égyptienne dans le nord du Sinaï ont détruit un bateau de "l'Etat islamique en Irak et en Syrie" (EIIS) alors qu'il tentait d'introduire des armes en contrebande à travers la frontière poreuse, en tuant tous ceux à bord, a déclaré un responsable militaire égyptien mercredi 19 juillet.

L'offensive a également détruit cinq véhicules à quatre roues motrices, deux cachettes de militants et deux ateliers pour la fabrication d'engins explosifs improvisés (IED), a déclaré le porte-parole de l'armée égyptienne le colonel Tamer al-Refai dans un communiqué.

"Les forces d'application de la loi de la Deuxième Armée de terre dans le nord du Sinaï poursuivent leurs efforts pour déraciner le terrorisme et couper les voies d'approvisionnement des terroristes ", a déclaré Al-Refai.

Les forces de l'armée ont, au cours des trois derniers mois, lancé des attaques aériennes successives visant des terroristes au Sinaï, a déclaré Hatem al-Jahmi, un journaliste spécialisé dans les affaires militaires.

Les frappes aériennes ont détruit 15 véhicules à quatre roues motrices et 40 tunnels utilisés pour transporter des armes dans le Sinaï, a-t-il indiqué à Al-Mashareq.

"Les mesures de répression intenses sur les cachettes de l'EIIS dans le Sinaï ont entraîné une baisse des stocks d'armes du groupe, ce qui a incité l'EIIS à essayer de trouver d'autres moyens de sécuriser les armes par la mer", a-t-il affirmé.

L'EIIS perd ses capacités

L'EIIS dans le Sinaï "souffre de l'isolement, de la faiblesse et de la pénurie d'argent et d'armes", a-t-il souligné.

C'est le résultat des pertes que le groupe a subies en Syrie et en Irak, a-t-il ajouté, ce qui a entraîné la rupture des communications entre ses éléments.

L'expert stratégique et de sécurité, le général de division Hossam Swailem, a déclaré que les capacités de l'EIIS en matière de trafic d'armes par voie maritime sont très limitées compte tenu de leur manque d'expérience dans la réalisation d'opérations maritimes.

"Toute tentative future de contrebande d'armes par mer échouera en raison de la capacité des forces navales égyptiennes de sécuriser les rives de la mer Rouge et de la Méditerranée", a-t-il déclaré à Al-Mashareq.

"L'EIIS dans le Sinaï a perdu la capacité de se livrer à des affrontements militaires avec l'armée en raison de sa pénurie d'armes et de la crainte du groupe de faire en sorte que la contrebande d'armes dans le Sinaï ne soit pas possible", a-t-il expliqué.

Aimez-vous cet article?

1 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500

Frappez leurs cous avec du fer et du feu afin qu'ils puissent goûter la torture.

Répondre