Sécurité

Les attaquants de La Mecque n'ont « aucun lien avec l'islam », affirment les Saoudiens

Par Sultan al-Barei à Riyad

image

Dans le quartier d'Ajyad al-Masafi de La Mecque, près de la grande mosquée, une voiture est couverte de débris après qu'un attaquant se soit fait exploser dans un bâtiment proche, lequel s'est partiellement effondré. [Photo fournie par l'agence saoudienne de presse]

Le renforcement des mesures de sécurité en Arabie saoudite a permis de déjouer un complot terroriste contre la grande mosquée (al-Haram al-Makki) de La Mecque vendredi 23 juin, alors que la mosquée accueille plus d'un million de pèlerins et de personnes accomplissant l'oumra pendant le ramadan.

Quatre hommes et une femme ont été arrêtés lors de raids préventifs à La Mecque et à Djeddah, a fait savoir le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.

Les forces de sécurité ont ensuite poursuivi et coincé un attaquant près de la grande mosquée, où il s'est fait sauter avec la ceinture d'explosifs qu'il portait.

L'explosion a provoqué l'effondrement partiel du bâtiment où il s'était réfugié, blessant six pèlerins étrangers et cinq membres des forces de sécurité.

image

Des Saoudiens inspectent la destruction causée après qu'un kamikaze se soit fait exploser dans un bâtiment de quatre étages près de la grande mosquée de La Mecque. [Photo fournie par l'agence saoudienne de presse]

image

Onze personnes ont été blessées lorsqu'un kamikaze s'est fait sauter dans un bâtiment près de la grande mosquée de La Mecque. [Photo fournie par l'agence saoudienne de presse]

L'opération préventive a sauvé la vie de milliers de fidèles dans la grande mosquée, a affirmé à Al-Mashareq le colonel de la police saoudienne Jamal al-Nukhaifi.

Alors que le mois du ramadan touche à sa fin, la grande mosquée était pleine de pèlerins et de personnes accomplissant l'oumra, Saoudiens et étrangers.

« Si l'attaque avait eu lieu, elle aurait causé des milliers de morts – non seulement parmi ceux directement touchés par l'explosion, mais aussi à cause du mouvement de panique qui aurait suivi », a-t-il précisé.

Environ un million d'hommes, de femmes et d'enfants se trouvaient dans la grande mosquée à ce moment, a-t-il indiqué, ajoutant que l'intention des terroristes était clairement de provoquer le chaos dans les deux plus grandes villes du royaume, La Mecque et Djeddah.

Réponse rapide

Les forces saoudiennes ont appréhendé le premier groupe de suspects dans le quartier d'Ajyad al-Masafi à La Mecque, à quelques mètres seulement de la grande mosquée, a rapporté al-Nukhaifi.

Lorsqu'un homme portant une ceinture d'explosifs s'est barricadé dans un bâtiment et a menacé de se faire exploser, les forces ont rapidement évacué les civils de la zone, qui comptait un grand nombre de personnes pendant le ramadan, a-t-il déclaré.

Après un échange de coups de feu, l'homme s'est fait sauter, détruisant un bâtiment résidentiel de quatre étages et blessant six personnes d'origines étrangères et cinq membres des forces de sécurité. Tous ont été traités dans des hôpitaux de La Mecque, et quatre ont déjà pu en sortir.

Un deuxième groupe de suspects a été arrêté dans le quartier d'al-Asilah, et un troisième à Djeddah.

L'attaque prévue contre la grande mosquée était dirigée spécifiquement contre les civils, a fait savoir à Al-Mashareq Adel al-Usaimi, clerc saoudien et imam de la mosquée al-Khair de Riyad.

Pendant le ramadan, il est d'usage pour les musulmans d'effectuer l'oumra et de chercher l'isolement dans des mosquées, de lire le Coran et de faire les prières de tarawih, a-t-il ajouté, notant que la grande mosquée est en général pleine de monde.

« Aucun musulman rationnel ne mènerait une telle attaque », a-t-il déclaré, ajoutant « qu'un tel acte ne peut être exécuté que par un criminel sans aucun lien avec l'islam ».

Malheureusement, a-t-il poursuivi, des groupes comme « l'Etat islamique en Irak et en Syrie» (EIIS) ont pris pour cible plusieurs sites sacrés et symboliques pour les musulmans.

Parmi ceux-ci, des mosquées et des tombeaux en Irak et en Syrie, a-t-il indiqué, soulignant la récente destruction par le groupe de la grande mosquée al-Nouri de Mossoul, un monument historique datant du 12e siècle, et son minaret penché appelé al-Hadba (le bossu).

Aimez-vous cet article?

1 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500

Qu'attendez-vous après avoir répandu la croyance de Takfir et interprété la religion selon vos propres caprices? Elle n'est devenue que des slogans et une servitude plutôt qu'un culte avec élévation et liberté, plutôt qu'un regard sur la vie et l'existence pour rechercher la satisfaction d'Allah en préservant ses bénédictions et répandant la vérité, la justice et la la paix civile parmi tous les peuples. Ce sont les piliers de l'islam qui ont été cachés par les cheikhs des sultans pendant 14 siècles. Les musulmans ont beaucoup à dire sur la science et les bonnes actions. Avec la science, vous apprendrez et serez convaincus de la présence de Dieu l'Unique, ce qui vous poussera à faire des bons actes .

Répondre