Économie

La Jordanie cherche à augmenter le tourisme médical parmi les tensions régionales

Par Mohammed Ghazal à Amman

image

Des patients de la région visitent l'Hôpital spécialisé d'Amman pour y être traités. L'Association jordanienne des hôpitaux privés a lancé un plan pour promouvoir le tourisme médical en 2017. [Photo fournie par l'Hôpital spécialisé]

L'Association jordanienne des hôpitaux privés a lancé un plan pour promouvoir le tourisme médical en 2017, suite à une baisse des revenus du secteur en 2016 à cause des problèmes de sécurité régionaux.

En plus d'ouvrir de nouveaux marchés au royaume, ce plan de deux ans porte sur l'amélioration des techniques publicitaires, a précisé à Al-Mashareq fin décembre le docteur Fawzi al-Hammouri, directeur de l'association.

« Le secteur du tourisme médical ne devrait pas diminuer et est tout à fait capable de contrebalancer la baisse du secteur du tourisme causée par les conditions et l'agitation au Moyen-Orient », a-t-il déclaré.

Al-Hammouri a estimé le nombre de patients recevant un traitement dans le royaume en 2016 à « approximativement 250 000 », ajoutant que l'Arabie saoudite s'est classée première en nombre de patients ayant été soignés dans des hôpitaux jordaniens.

Le plan a pour but d'attirer des patients venus de nouveaux marchés, a-t-il indiqué, afin de répondre à « la baisse du nombre de patients venus de pays arabes en raison de la situation militaire et de sécurité dans certains de ces pays ».

Pour cela, l'association se rendra sur le terrain en 2017 dans plusieurs pays, en particulier en Afrique, pour attirer des patients en Jordanie.

Campagnes promotionnelles

« L'association va également lancer des campagnes de publicité pour faire la promotion des services de santé des hôpitaux du royaume dans tous les médias, y compris sur les réseaux sociaux », a déclaré al-Hammouri.

Des délégations médiatiques de plusieurs pays seront invitées à promouvoir le tourisme médical dans le royaume, a-t-il ajouté.

« Il faut que notre marketing soit plus efficace », a-t-il déclaré. « Malheureusement, les événements en cours dans la région ont lourdement pesé sur le tourisme médical. »

La Jordanie est un pays stable et sûr, et ses hôpitaux ont été reconnus pour les soins avancés qu'ils peuvent fournir, la qualité de leurs services et leur excellente réputation, a-t-il indiqué.

La main-d'œuvre du secteur médical du royaume est qualifiée, très bien formée et professionnelle, et les hôpitaux de Jordanie suivent les normes internationales, a-t-il ajouté.

« La question la plus importante devant être abordée est la facilitation de l'acquisition de visas d'entrée par les patients, en particulier ceux venant de pays arabes, comme le Yémen et la Libye », a expliqué al-Hammouri.

Améliorer la compétitivité

Le secteur du tourisme médical en Jordanie est confronté à de grands défis, dont la forte compétition des pays voisins, a indiqué l'économiste Hussam Ayesh.

« Le secteur en Jordanie doit offrir des prix intéressants et faciliter la remise de visas aux patients et à leurs accompagnateurs », a-t-il affirmé à Al-Mashareq.

Les revenus du secteur ont décliné non pas à cause de la faiblesse du secteur, mais de la progression des secteurs de tourisme médical dans d'autres pays, a-t-il noté.

Ayesh a appelé le gouvernement à adopter une stratégie pour aider ce secteur, qui emploie des milliers de Jordaniens.

« Les attaques terroristes et les troubles dans la région ont poussé les patients non arabes à s'abstenir de venir, mais il existe d'autres facteurs et problèmes internes qui doivent être réglés », a-t-il déclaré.

Déclin général du tourisme

Toutes les agences de tourisme souffrent d'une forte baisse du nombre de visiteurs dont elles s'occupent, a fait savoir Dawoud Safi, qui travaille dans une agence de tourisme du district de Shmeissani, à Amman.

« Plusieurs agences ont fermé leurs portes, tandis que d'autres se sont séparées de certains de leurs employés à cause de la situation », a-t-il indiqué. « Un plan efficace doit être développé pour répondre à cette situation. »

« Nous devons nous concentrer sur la qualité des services en Jordanie et sur la sécurité du royaume », a-t-il poursuivi.

Le tourisme, y compris le secteur du tourisme médical, est d'une importance vitale, a-t-il déclaré.

« Le nombre de personnes venues pour des soins médicaux était bien plus élevé par le passé, mais a régulièrement baissé au cours des dernières années », a indiqué Safi.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500