Réfugiés

Des initiatives gouvernementales et populaires tentent d'apaiser les tensions entre les réfugiés syriens et les communautés qui les accueillent au Liban.


L'inscription officielle des enfants nés au Liban de parents réfugiés syriens préparera le terrain pour le retour à terme de ces familles en Syrie.


Le ministère de l'Éducation, le HCR et l'UNICEF travaillent avec des écoles et des réfugiés pour résoudre les problèmes d'inscription et proposer davantage de périodes de travail.


Des sessions de lecture, des petits-déjeuners en groupe, des représentations théâtrales, et des activités artistiques et sportives aident les enfants à surmonter le traumatisme de la guerre.


Une cinquantaine de sociétés sont à la recherche de candidats pour occuper quelques 1 000 postes lors d'une journée d'emploi le mercredi dans le camp de réfugiés de Zataari en Jordanie.


Les relations et la confiance entre les communautés libanaise et syrienne se sont améliorées depuis que l'EIIS a quitté la région, selon les responsables locaux.


Une nouvelle campagne vise à apaiser les tensions qui couvent entre les réfugiés syriens et les communautés libanaises qui les accueillent.


Sur plus de 200 tentes détruites par le feu dans deux camps de réfugiés de la vallée de la Bekaa, près de la moitié ont été reconstruites avec l'aide de nombreuses personnes.


Un deuxième groupe de réfugiés syriens suit les 53 familles rentrées le mois dernier dans leurs villes et villages d'Assal al-Ward.


Les politiciens libanais se demandent comment, quand et si les réfugiés syriens doivent commencer à rentrer dans les régions sécurisées de leur patrie.