Santé

« La sécurité de nos collaborateurs victimes d'intimidation de la part des belligérants est une condition non négociable de notre présence dans le pays », a expliqué le CICR.


Pendant les trois premiers mois de 2018, les hôpitaux et les cliniques ont enregistré 184 cas de rougeole, mais le nombre réel est probablement plus élevé.


Un centre de production de prothèses à faible coût situé à Irbid aide ceux qui ont perdu un membre dans les régions en guerre à retrouver leur mobilité.


Le ministère yéménite de la Santé publique travaille avec des organisations internationales pour fournir des vaccins et des traitements dans la province d'Ibb.


L'ouverture prévue d'une station d'épuration des eaux à Zahle est une mesure positive, mais il reste encore beaucoup à faire pour assainir le fleuve.


Des mesures préventives incluant la désinfection, l'éducation et la surveillance des moustiques sont menées dans les six provinces les plus touchées.


Le nombre de cas de choléra continue d'augmenter, l'ONU avertit maintenant qu'en fin d'août, 300 000 personnes pourraient être infectées.


Alors que la maladie tue près d'une personne chaque heure, responsables yéménites et internationaux avertissent que beaucoup reste à faire pour lutter contre sa propagation.


L'arrivée massive de réfugiés syriens a lourdement sollicité les infrastructures d'eau et créé des conditions insalubres qui doivent être résolues, déclarent des responsables.


Des équipes médicales au Liban et en Jordanie sont positionnées près de la frontière avec la Syrie pour prendre en charge les personnes blessées par le conflit armé.