Économie

Le gouvernement déclare s'engager à reprendre le paiement des salaires aux employés de l'État dans les provinces contrôlées par les Houthis.


De nouveaux contrats iraniens concernant le pétrole et les télécommunications avec la Syrie révèlent l'intention de Téhéran d'étendre sa présence économique dans le pays, déclarent des économistes.


Un accord visant à stimuler le commerce et créer des emplois en faveur des réfugiés syriens et des citoyens jordaniens rencontre plusieurs défis, ont déclaré les responsables.


Ce projet, financé par la Banque mondiale, crée des emplois d'amélioration de la communauté pour les déplacés internes qui ont du mal à trouver du travail.


Une baisse des patients étrangers venant se faire soigner en Jordanie a poussé les hôpitaux privés à lancer une initiative pour promouvoir le secteur.


Les pertes subies par le secteur du transport au Yémen depuis le début du conflit atteignent près de 5,2 milliards de dollars, a indiqué le ministère des Transports.


Le gouvernement prend des mesures pour sauvegarder l'économie de l'effondrement en raison des manipulations des Houthis avec les institutions de l'Etat, disent des responsables.


L'appui financier et militaire du régime iranien aux milices sectaires à travers la région aggrave la souffrance économique des citoyens en Iran.


Un nouveau rapport gouvernemental sur les bâtiments endommagés indique que 11 711 maisons de la ville portuaire du sud du pays auront besoin de réparation et de réhabilitation.


La Jordanie a appelé à davantage d'aide de la communauté internationale pour répondre à sa crise de manque d'eau, qui a été exacerbée par l'afflux de réfugiés.