http://almashareq.com/fr/articles/cnmi_am/newsbriefs/2019/08/28/newsbrief-04

Un journaliste iranien fuit la délégation de Zarif pour rester en Suède

Un journaliste iranien couvrant la tournée nordique du ministre des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a fui la délégation officielle et demandé la résidence en Suède, a rapporté l'AFP mardi 27 août.

L'agence suédoise des migrations a déclaré que Amir-Tohid Fazel, un journaliste politique de l'agence de presse ultra-conservatrice iranienne Moj, avait "demandé un permis de séjour en Suède" le 21 août.

Elle n'a fourni aucun détail supplémentaire.

Fazel voyageait avec la délégation de Zarif dans le cadre d'une tournée internationale en Finlande, en Suède, en Norvège et dans d'autres pays.

Le 20 août, "quand j'étais en Suède, un de mes collègues à Téhéran m'a contacté par Internet et m'a annoncé : 'Quatre policiers en civil se sont présentés à l'agence de presse avec un mandat d'arrêt contre vous'", a-t-il déclaré dans un entretien avec la télévision suédoise SVT.

Il avait récemment publié une liste de noms de responsables iraniens qui auraient la double nationalité dans des pays considérés par le gouvernement iranien comme des "États hostiles".

L’Iran ne reconnaît pas la double nationalité et refuse de fournir une aide consulaire aux personnes ayant la double nationalité iranienne.

"Le gouvernement iranien a officiellement annoncé qu'il déposerait une plainte", a déclaré Fazel à SVT.

Le lendemain du jour où son collègue iranien l’avait averti, alors qu’il se trouvait toujours en Suède, Fazel a réussi à s’échapper de la délégation.

"C'était très difficile en raison des 48 gardes du corps qui étaient là pour assurer la sécurité du Dr Zarif et surveiller les journalistes", a-t-il déclaré.

L'Iran occupe la 170e place sur 180 dans le classement de 2019 de Reporters sans frontières de la liberté de la presse dans les pays.

L’Iran a arrêté et emprisonné un certain nombre d’Iraniens de double nationalité, ce que les gouvernements occidentaux ont dénoncé comme une politique impitoyable d’exercer des pressions diplomatiques.

Aimez-vous cet article?
0

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha