http://almashareq.com/fr/articles/cnmi_am/newsbriefs/2019/08/01/newsbrief-01

Les États-Unis sanctionnent le ministre des Affaires étrangères iranien

Les États-Unis ont imposé, mercredi 31 juillet, des sanctions au ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, en claquant la porte au plus grand diplomate du pays, a rapporté l'AFP.

Les sanctions gèlent les avoirs de Zarif aux États-Unis ou contrôlés par des entités américaines, a annoncé le gouvernement, précisant qu'il allait également limiter ses voyages à l'étranger.

"Zarif met en œuvre l'agenda téméraire du guide suprême iranien et est le principal porte-parole du régime dans le monde entier. Les États-Unis envoient un message clair au régime iranien pour l'informer que son comportement récent est totalement inacceptable", a déclaré le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, dans un communiqué.

En plus de geler ses avoirs, Washington va aussi réduire la capacité de Zarif à jouer le rôle de diplomate mondial. Il devrait pouvoir continuer à se rendre à l'ONU à New York, malgré des restrictions strictes.

"Les États-Unis continueront à respecter nos obligations", a déclaré un responsable de l'administration.

Zarif a été au cœur de pourparlers complexes avec des capitales étrangères au sujet du secteur de l'énergie nucléaire iranien, qui est, selon Téhéran, pacifique, mais Washington et les alliés régionaux insistent qu'il s'agit d'une couverture pour un programme d'armes secret.

Mercredi également, les États-Unis ont annoncé qu'ils étendaient les dérogations à trois projets nucléaires civils en Iran, malgré le retrait de Washington de l'accord nucléaire de 2015.

"C'est une courte prorogation de 90 jours", a déclaré John Bolton, conseiller à la sécurité nationale à la Maison Blanche.

"Nous surveillons de très près ces activités nucléaires, elles font l’objet d’un contrôle quotidien", a-t-il dit à Fox Business.

Les projets comprennent la centrale nucléaire de Bushehr, le réacteur à eau lourde d'Arak - qui a été modifié sous la supervision de la communauté internationale pour rendre impossible la production de plutonium à usage militaire - et l'usine d'enrichissement en combustible de Fordow.

Se connecter via Twitter Se connecter via Facebook
Aimez-vous cet article?
0
0

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire Captcha