http://almashareq.com/fr/articles/cnmi_am/newsbriefs/2019/07/09/newsbrief-03

Les puissances européennes exhortent l'Iran à remédier aux violations de l'accord nucléaire

Les signataires européens de l'accord sur le nucléaire iranien, ainsi que le chef diplomatique de l'UE, ont appelé mardi 9 juillet Téhéran à mettre fin aux violations de l'accord, vu que les tensions sur cet accord s’intensifient, a rapporté l'AFP.

Un jour après que les inspecteurs de l'ONU ont confirmé que l'Iran avait dépassé le plafond d'enrichissement d'uranium fixé par l'accord de 2015 et au moment où un haut responsable français est attendu à Téhéran pour des pourparlers, les ministres des Affaires étrangères britannique, français et allemand ont exprimé leur "profonde préoccupation" face à la crise croissante.

L'UE a tenté désespérément mais largement sans succès de sauver l'accord, qui a limité les ambitions nucléaires de l'Iran en échange d'une levée des sanctions, depuis que le président Donald Trump a sorti les États-Unis de l'année dernière et imposé des sanctions à la république islamique.

"Les ministres des Affaires étrangères français, allemand et britannique et la Haute Représentante (UE) ont exprimé leur profonde préoccupation devant le fait que l'Iran poursuit des activités contraires à ses engagements dans le cadre du Plan d'action global commun (JCPOA)", ont-ils déclaré dans un communiqué utilisant le nom officiel de l'accord nucléaire.

"Il doit agir en conséquence en inversant ces activités et en revenant à la pleine conformité avec JCPOA sans délai", ont-ils affirmé.

Selon le communiqué, une réunion de la commission mixte de supervision du JCPOA - composée des signataires restants - devrait être appelée "de toute urgence".

En plus de l’enrichissement croissant, l’Iran a également dépassé la limite de 300 kilogrammes des réserves d’uranium enrichi, selon l'organisme de surveillance atomique des Nations Unies, l’AIEA, qui a prévu une réunion extraordinaire mercredi sur la question.

Dans le même temps, le président français Emmanuel Macron a envoyé son plus haut conseiller diplomatique à Téhéran après l'annonce par l'Iran qu'il avait dépassé l'enrichissement de 4,5%, dépassant ainsi la limite de 3,7% fixée par l'accord.

Emmanuel Bonne doit se rendre dans le pays jusqu'à mercredi mais les détails de son emploi du temps n'étaient pas clairs.

Bonne est "de reconstituer une stratégie de désescalade", a déclaré le bureau du président français.

Se connecter via Twitter Se connecter via Facebook
Aimez-vous cet article?
0
0

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire Captcha