L'Iran dépasse le plafond d'enrichissement d'uranium fixé par un accord vulnérable

Lundi 8 juillet, L'Iran a violé un plafond d'enrichissement d'uraniumfixé par un accord nucléaire controversé de 2015 et a mis l'Europe en garde de prendre des mesures de rétorsion, a rapporté l'AFP.

L’Iran dépasse le plafond et atteint un enrichissement de 4,5%, selon l'annonce lundi par le porte-parole de l’organisation de l’énergie atomique Behrouz Kamalvandi.

S'adressant à l'agence de presse semi-officielle ISNA, il a laissé entendre que l'Iran pourrait s'en tenir à ce niveau d'enrichissement pour le moment, ce qui est bien en deçà du niveau de plus de 90% requis pour une tête nucléaire.

L'UE a déclaré qu'elle était "extrêmement préoccupée" par l'évolution de la situation et a appelé l'Iran à "inverser toutes les activités" qui sont incompatibles avec ses engagements en matière de l'accord.

La France, l’Allemagne et la Grande-Bretagne, les partenaires européens de l’accord international, ont demandé dimanche à Téhéran de mettre un terme à son avancée vers une violation du plafond.

La Chine et la Russie, les autres partenaires de l’accord, ont tous deux reproché aux États-Unis l'action la plus récente de l’Iran.

Les États-Unis se sont retirés de l'accord nucléaire l'année dernière et ont réimposé des sanctions sévères contre l'Iran dans le cadre de sa campagne "pression maximale".

Le président des États-Unis, Donald Trump, a averti dimanche l'Iran de la violation imminente du plafond d'enrichissement d'uranium, tandis que le secrétaire d'État américain, Mike Pompeo, a déclaré que l'Iran ferait face à "un nouvel isolement et des sanctions".

Le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, Abbas Araghchi, a indiqué dimanche que la réduction des ventes de pétrole et les conséquences des sanctions financières étaient les principaux problèmes à résoudre, sans quoi Téhéran reviendrait encore plus loin de ses engagements nucléaires.

L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a confirmé ce mois-ci que l'Iran avait dépassé la limite de 300 kilogrammes imposée aux réserves d'uranium enrichi, un plafond imposé par l'accord.

L'AIEA a prévu une réunion spéciale sur le programme nucléaire iranien le 10 juillet.

Aimez-vous cet article?
0
NON

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha