http://almashareq.com/fr/articles/cnmi_am/newsbriefs/2019/05/29/newsbrief-01?language_switcher=true

Bolton : l'Iran "presque certainement" derrière les attaques sur des navires au large des EAU

Le conseiller américain à la Sécurité nationale, John Bolton, a déclaré mercredi 29 mai que l'Iran était "presque certainement" derrière l'attaque sur des navires au large des Émirats arabes unisplus tôt ce mois-ci, a rapporté l'AFP.

Les quatre navires, dont deux pétroliers saoudiens, ont été attaqués par "des mines navales iraniennes presque certainement", a déclaré Bolton lors d'une conférence de presse à Abou Dhabi.

Les experts américains font partie d'une équipe de cinq pays qui enquêtent sur les attaques du 12 mai qui ont endommagé les quatre navires dans la mer d'Oman au large de l'émirat de Fujairah.

"Il n’y a aucun doute dans l’esprit de personne à Washington quant au responsable", a-t-il déclaré.

Bolton a déclaré qu'il rencontrerait le prince héritier d'Abou Dhabi, Cheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan, ainsi que son homologue émirati, Cheikh Tahnoun bin Zayed Al Nahyan, pour discuter des relations et des tensions régionales.

"Nous restons inquiets et aussi vigilants que possible", a-t-il affirmé." Nous répondons et consultons plus étroitement avec nos alliés de la région pour discuter de la suite de nos actions".

Bolton a indiqué que des forces américaines supplémentaires dans la région avaient été envoyées à titre de "force de dissuasion" et que la réponse de Washington serait prudente.

Téhéran a qualifié les attaques sur les navires "d'alarmantes et regrettables", et a mis en garde contre "l'aventurisme" d'acteurs étrangers pour perturber la sécurité maritime.

Fujairah, où les attaques ont eu lieu, est un terminal d'exportation pétrolier clé sur la mer d'Oman qui évite aux pétroliers la nécessité d'entrer dans le Golfe par le biais du détroit stratégique d'Ormuz, que l'Iran a menacé de fermer à plusieurs reprises.

Près d’un tiers des approvisionnements mondiaux en pétrole passe par le détroit entre l’Iran et Oman, seule voie de navigation pour le Golfe.

Aimez-vous cet article?
2

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha