http://almashareq.com/fr/articles/cnmi_am/newsbriefs/2019/03/11/newsbrief-01

L'ONU verse des salaires à des enseignants du Yémen alors que des millions d'écoliers ne vont plus à leurs classes

Le fonds des Nations Unies pour l'enfance rémunère près de 100 000 enseignants au Yémen, a déclaré l'ONU dimanche 10 mars, alors que deux millions d'enfants sont privés d'éducation.

L'UNICEF a versé l'équivalent de 50 dollars par mois à plus de 97 000 enseignants et membres du personnel des écoles éligibles, et vise à porter ce chiffre à 136 000, a fait savoir l'AFP.

Selon les Nations Unies, au Yémen, sur sept millions d'enfants d'âge scolaire, plus de deux millions ne sont pas éduqués, des infrastructures ayant été détruites ou réinstallées pour accueillir les personnes déplacées par le conflit qui dure depuis quatre ans.

Les salaires des enseignants ont été suspendus en 2016, la guerre entre les Houthis (Ansarallah), soutenus par l'Iran, et le gouvernement yéménite, soutenu par la coalition arabe, a paralysé l'économie. Les écoles de certaines régions ont rouvert depuis lors.

"La situation du secteur de l’éducation au Yémen est décourageante", a déclaré Geert Cappelaere, directeur régional de l'UNICEF pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord.

"Sans salaire régulier et en raison du conflit et de la crise économique actuelle, les enseignants ont été incapables de se rendre dans leurs écoles ou ont dû rechercher d'autres moyens de subsistance pour faire vivre leurs familles", a-t-il fait savoir.

Des groupes de défense des droits ont averti que la perte de l'éducation constituait une menace majeure pour le bien-être des enfants, qui couraient un risque accru d'être recrutés dans des milices, contraints à des travaux forcés ou mariés jeunes.

Se connecter via Twitter Se connecter via Facebook
Aimez-vous cet article?
0
0

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire Captcha