http://almashareq.com/fr/articles/cnmi_am/newsbriefs/2019/01/10/newsbrief-02

L'Arabie saoudite s'engage à réduire les exportations de pétrole après la chute des prix

L'Arabie saoudite a annoncé mercredi 10 janvier qu'elle réduirait ses exportations de pétrole de 800 000 barils par jour en janvier et a promis de nouvelles réductions alors que les producteurs s'apprêtaient à maintenir leurs prix à la baisse, a fait savoir l'AFP.

Le ministre de l'Énergie, Khalid al-Falih, a déclaré que le royaume, premier fournisseur mondial de brut, limiterait ses exportations à 7,2 millions de bpj en janvier, contre 8 millions de bpj en novembre.

Il a également annoncé une nouvelle réduction de 100 000 barils par jour en février.

Le brut de référence, le Brent, est remonté à 60 dollars le baril mercredi pour la première fois depuis plusieurs semaines après l’annonce saoudienne, lorsque les producteurs ont commencé à mettre en place un nouvel accord visant à réduire leur production.

L'OPEP et ses alliés ont décidé le mois dernier de réduire leur production globale de 1,2 million de bpj à partir de janvier, afin de relancer les prix pénalisés par une surabondance de l'offre et par la peur d'une chute de la demande.

Falih a déclaré que la production saoudienne avait chuté à 10,2 millions à bpj, contre environ 11 millions de bpj qu'elle pompait lorsque les producteurs de pétrole ont décidé de mettre fin à un accord de réduction de la production en mai.

"Nous voulons sérieusement rétablir l'équilibre sur le marché", a déclaré Falih lors d'une conférence de presse à Riyad.

"Nous sommes préoccupés par la volatilité du marché du pétrole", a-t-il souligné". Nous avons assisté à des pics et à des baisses des prix (qui sont) totalement injustifiés par les fondamentaux".

Le Brent avait atteint 85 dollars le baril début octobre, mais les prix ont plongé de plus de 40% au cours des deux mois suivants.

Ils ont partiellement rebondi au cours des derniers jours après l'entrée en vigueur d'un nouvel accord, aux termes duquel les producteurs de pétrole de l'OPEP et des autres pays ont accepté de réduire la production de 1,2 million de bpj.

Aimez-vous cet article?
0
0
Al icons no

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire Captcha