http://almashareq.com/fr/articles/cnmi_am/newsbriefs/2019/01/07/newsbrief-03

Le cerveau de l'attaque contre l'USS Cole tué au Yémen

Jamal al-Badawi, le cerveau yéménite d'al-Qaïda responsable de l'attaque contre l'USS Cole en 2000, qui a coûté la vie à 17 soldats américains, a été tué dans un raid aérien américain au Yémen, a annoncé l'AFP dimanche 6 janvier.

L'armée américaine a déclaré que Jamal al-Badawi, membre d'al-Qaïda, aurait été tué lors d'une frappe de précision le 1er janvier dans le gouvernorat de Marib.

"Jamal al-Badawi était au Yémen un membre actif d'al-Qaïda impliqué dans l'attentat à la bombe contre le USS Cole. Les forces américaines ont confirmé les résultats de la frappe à la suite d’un processus d’évaluation délibéré", a déclaré dans un communiqué le capitaine de la Marine, William Urban, le porte-parole du commandement central américain.

Le président américain Donald Trump a également confirmé la frappe, s'engageant à poursuivre la lutte contre les groupes terroristes.

"Notre GRANDE ARMÉE a rendu justice aux héros perdus et blessés dans l'attaque lâche contre l'USS Cole", a tweeté Trump." Nous venons de tuer le dirigeant de cette attaque, Jamal al-Badawi".

"Nous ne nous arrêterons jamais dans notre combat contre le terrorisme radical islamique", a déclaré Trump sur Twitter.

Le 12 octobre 2000, un canot pneumatique chargé d'explosifs a explosé alors qu'il contournait la proue du destroyer à missiles guidés, qui venait d'arriver à Aden pour faire escale de ravitaillement en carburant.

Dix-sept marins américains ont été tués ainsi que les deux auteurs de l'attaque revendiquée par Al-Qaïda.

Abd al-Rahim al-Nashiri, le principal suspect de l'attaque, est actuellement détenu par les États-Unis.

Al-Badawi a été inculpé par un grand jury fédéral en 2003 et inculpé de 50 chefs d'accusations de terrorisme, y compris le meurtre de ressortissants américains et le meurtre de membres du personnel militaire américain.

Il aurait fourni des bateaux et des explosifs pour l’attaque du destroyer.

Al-Badawi a également été accusé d'avoir tenté, avec d'autres conspirateurs, d'attaquer un navire de la marine américaine en janvier 2000 et figurait sur la liste des personnes les plus recherchées par le FBI.

Selon l'agence, il a été capturé par les autorités yéménites mais s'est échappé de prison en avril 2003. Il a été repris en mars 2004, mais s'est de nouveau évadé en février 2006.

Aimez-vous cet article?
0
0
Al icons no

1 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire Captcha
Bubble | 2019-01-11

La règle de ce monde est censée être basée sur la justice. Ceci est garanti dans l'Islam et il n'y a pas de terrorisme. C’est l’Occident qui a poussé ces jeunes à le détester. La justice signifie l'équité et ne pas manipuler les causes des musulmans. Quand les musulmans s'unissent pour revendiquer leurs droits et demandent que personne ne manipule leurs causes, c'est une chose légitime. On peut contenir ces jeunes en leur parlant gentiment plutôt que de leur déclarer la guerre et d’exercer des violences à leur encontre. Ce n’est pas seulement de tuer quelqu'un avant qu’un procès équitable puisse avoir lieu. Nous espérons que l'Occident et ses outils rechercheront une mondialisation juste qu'ils ne trouveront que dans l'Islam. Ils devraient coexister avec lui [c-à-d. Islam] plutôt que de lui imposer la laïcité ou de soutenir des groupes extrémistes et de les implanter puis d'accuser l'Islam d'être derrière eux. Nous ne nions pas qu’il existe des jeunes extrémistes. Cependant, leur société et la communauté internationale en sont la cause en raison de ses mauvaises politiques et de l’imposition de sanctions internationales à leur encontre et à leurs pays. Ces jeunes peuvent être envoyés dans des écoles religieuses modérées, mais le problème réside en Occident, qui n’accepte pas les écoles modérées. C'est injuste et illogique. L’Occident doit savoir que relancer le discours religieux ne leur nuirait pas ; le mal sera fait quand ils se tairont au sujet de l'injustice et quand ils ne soutiendront pas les opprimés. Si l'opprimé est une personne, il recevra de l'argent pour vendre son cas. Cela signifie que nous devrions attendre des sanctions globales destinées aux oppresseurs, y compris les inondations et les tremblements de terre. Par Dieu, nous sommes désolés pour un monde qui a fait beaucoup de progrès dans la civilisation mais n’a pas réussi à sauver l’humanité. La violence existe à l’ouest et à l’est et ils essaient de trouver des solutions. Cependant, ceux qui sont inhumains tentent délibérément de l'élargir, et ceux qui sont consciencieux essaient aussi involontairement de l'élargir.

Répondre