http://almashareq.com/fr/articles/cnmi_am/newsbriefs/2018/12/04/newsbrief-01

2018-12-04

ONU : près de 150 000 migrants arrivent dans un Yémen déchiré par la guerre en 2018

Un nombre croissant de migrants afflue au Yémen, alors même que la grave crise humanitaire s'approfondit : près de 150 000 personnes devraient arriver dans ce pays ravagé par la guerre d'ici à la fin de 2018, a fait savoir l'AFP mardi 4 décembre.

Le Yémen reste une étape importante sur la route des migrants d’Afrique vers les riches états du Golfe. Les passeurs profitent du chaos de la guerre pour échapper aux contrôles de sécurité, a déclaré l’Organisation internationale pour les migrations.

Selon les prévisions, les arrivées de migrants au Yémen devraient augmenter de 50% cette année, par rapport aux quelques 100 000 personnes qui sont arrivées dans le pays en 2017.

"Nous sommes confiants dans la prévision des arrivées de migrants au Yémen, pays en guerre, qui atteindra environ 150 000 personnes cette année", a déclaré à la presse le porte-parole de l'OIM, Joel Millman, à Genève.

Il a décrit comme "extraordinaire et alarmant" le fait que tant de personnes "traversaient une zone de guerre dangereuse".

Le conflit au Yémen, qui a éclaté à la fin de 2014, a amené ce pays appauvri au bord de la famine, et l'ONU a décrit le Yémen comme la pire catastrophe humanitaire au monde.

Mais le pays reste sur une route bien établie pour les migrants, qui généralement passent d'abord par la route via Djibouti avant de subir des traversées périlleuses en bateau dans le golfe d'Aden jusqu'au Yémen.

À partir de là, ils tentent généralement de se rendre dans d'autres pays du Golfe, souvent à la recherche de travail.

L'OIM a estimé qu'environ 92% des migrants qui sont entrés au Yémen cette année sont d'origine éthiopienne, les autres venant de la Somalie.

Environ 20% des migrants sont des mineurs, "et beaucoup d’entre eux ne sont pas accompagnés", a indiqué Millman.

Quand on lui a demandé pourquoi il y aurait un si grand bond en nombre alors que le Yémen est en train de sombrer dans le désespoir, il a déclaré qu'il semblait que des passeurs utilisaient réellement le conflit et la violence "comme points de vente".

Aimez-vous cet article?

Al icons no 0

0 COMMENTAIRE (S)

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha