http://almashareq.com/fr/articles/cnmi_am/newsbriefs/2018/12/03/newsbrief-03

2018-12-03

L'ONU doit évacuer les Houthis yéménites blessés avant les pourparlers

Cinquante Houthis blessés (Ansarallah) seront évacués de Sanaa pour traitement, lundi 3 décembre, a annoncé la coalition arabe, alors que l'envoyé de l'ONU est arrivé dans la ville avant les pourparlers de paix prévus en Suède, a rapporté l'AFP.

L’évacuation dans un avion affrété par l’ONU marque une étape clé dans le démarrage des négociations bloquées.

Le sort réservé aux Houthis blessés, soutenus par l'Iran, avait été un obstacle au début d'une précédente série de pourparlers de paix avortés en septembre. L'ONU tente de convaincre les parties en conflit de s'asseoir à la table des négociations ce mois-ci.

Dans un communiqué publié par l'agence de presse saoudienne, Turki al-Maliki, porte-parole de la coalition arabe, a annoncé qu'un vol sous contrôle des Nations Unies évacuerait 50 combattants blessés, accompagnés de trois médecins yéménites et d'un médecin de l'ONU, de Sanaa vers la capitale omanaise.

Des militants blessés ont été transportés dans des ambulances à travers Sanaa alors qu'ils se dirigeaient lundi vers l'aéroport international de Sanaa, aujourd'hui hors opération.

Dans le même temps, l’envoyé de l’ONU Martin Griffiths a atterri lundi à Sanaa pour des entretiens avec les Houthis, avant une nouvelle tentative visant à amener les parties belligérantes à la table des négociations.

Sa visite intervient alors que la pression monte pour la réouverture de l’aéroport international de Sanaa, fermé depuis plus de trois ans, et qui est considéré comme une priorité lors des pourparlers de paix prévus.

Les Houthis avaient annoncé ce week-end que l'aéroport pouvait désormais répondre aux exigences de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) pour "recevoir des vols civils".

L’OACI n’a pas publié de déclaration sur l’aéroport de Sanaa.

Aimez-vous cet article?

Al icons no 0

0 COMMENTAIRE (S)

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha