2018-10-11

Al-Sisi veut qu'un leader terroriste fasse face à la justice en Égypte

Le président égyptien Abdel-Fattah al-Sisi a déclaré qu'il souhaitait que le célèbre chef du terrorisme Hesham al-Ashmawi soit renvoyé en Égypte et tenu pour responsable de ses crimes, a rapporté le site égyptien Ahram Online, jeudi 11 octobre.

Al-Ashmawi, ancien officier de l'armée égyptienne et dirigeant d'une branche d'Al-Qaïda, a été capturé plus tôt cette semaine en Libye.

S'exprimant lors du séminaire organisé pour le 29e anniversaire des forces armées, al-Sisi a comparé al-Ashmawi à Ahmed al-Mansi, un officier égyptien tué lors d'affrontements avec des extrémistes dans le nord du Sinaï.

Les deux avaient déjà fait partie de la même unité de forces spéciales de l'armée, a-t-il noté.

"Al-Mansi et al-Ashmawi sont à la fois des êtres humains et des officiers de l’armée qui partagaient la même unité dans les forces armées", a-t-il déclaré, ajoutant "nous nous tournons vers le premier avec fierté et gratitude, tout en voulant tenir le second responsable de ses crimes".

Al-Mansi est souvent félicité pour s'être sacrifié pour ses camarades lors de violents affrontements en juillet 2017, au cours desquels 26 soldats et officiers ont été tués.

Aimez-vous cet article?

Al icons no 0

0 COMMENTAIRE (S)

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha