2018-09-14

Les attaquants de Salt avouent des projets terroristes plus importants

Dans un court documentaire diffusé en Jordanie jeudi 13 septembre, des détenus de la cellule terroriste de Salt, qui ont mené une attaque le 9 août, ont avoué avoir conspiré pour cibler des bâtiments de sécurité et du gouvernement, a rapporté le quotidien Jordan Times.

Il n'y avait pas de déclarations de remords explicites dans les segments diffusés à la télévision nationale, mis à sa disposition par la Direction des renseignements généraux (DRG).

Le clip a diffusé des segments des entretiens avec les suspects, révélant comment ils se sont rencontrés, qui a dirigé le groupe et ce qu'ils prévoyaient de faire.

"On se connaissait depuis l'école et on fumait du haschich ensemble", a déclaré Mahmoud Ensour, dont le frère, Ahmad, le chef de la cellule, a été retrouvé mort sous les décombres du bâtiment de Salt.

"Il était notre émir", a déclaré Mahmoud Hiyari, en référence à Ahmad Ensour, qui serait responsable de la radicalisation des jeunes.

Ensour avait convaincu son frère et Hiyari de le rejoindre, avec Diyaa Faouri et Ahmed Odeh, et conçu et coconstruit une machine télécommandée pour mener les attentats.

"Je lui ai donné 2 000 dinars jordaniens (2 820 dollars) pour construire la machine", a déclaré Anas Saleh, l’un des détenus.

Les membres de la cellule ont acheté des armes à feu et des munitions et envisageaient de cibler la branche de la DRG à Salt ainsi que des sites de renseignement et militaires, mais ont ensuite décidé de cibler une patrouille à Fouheis, ont-ils déclaré.

Les quatre détenus sont originaires de Salt, a précisé la DRG, ajoutant qu'ils avaient été appréhendés à Salt moins de 12 heures après avoir pris pour cible la patrouille de police à Fouheis.

Aimez-vous cet article?

Al icons no 1

0 COMMENTAIRE (S)

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha