2018-08-02

L'armée jordanienne tue des éléments de l'EIIS qui ont tenté de s'infiltrer par la frontière

L'armée jordanienne a déclaré jeudi 2 août avoir tué un certain nombre d'éléments de "l'Etat islamique en Irak et en Syrie" (EIIS) qui ont tenté d'approcher sa frontière nord avec la Syrie, a rapporté l'AFP.

L'incident est survenu mardi alors que des affrontements opposaient les forces du régime syrien et "une bande de terroristes de l'EIIS" dans la région du bassin de Yarmouk, dans le sud-ouest de la Syrie, selon un communiqué de l'armée.

Les éléments de l'EIIS "ont essayé de s'approcher de notre frontière" mais les troupes jordaniennes les ont empêchés en les frappant "avec tous les types d'armes" et "en tuant un certain nombre", a-t-il ajouté, sans préciser le nombre.

L'opération de sécurisation de la zone s'est poursuivie mercredi, selon le communiqué.

L'armée jordanienne a déclaré que du côté syrien de la frontière, les forces du régime ont coincé les extrémistes dans une poche du sud de la Syrie autour du bassin de Yarmouk et des villages voisins.

Par ailleurs, des responsables jordaniens ont déclaré mercredi que la Jordanie n'avait pas encore décidé de rouvrir le passage frontalier de Jaber avec la Syrie.

Une source officielle a déclaré au quotidien Jordan Times qu'aucune décision n'a été prise à cet égard et quand elle est faite, "elle doit être en ligne avec l'intérêt national du royaume".

En 2015, la Jordanie a fermé le poste frontalier de Jaber avec la Syrie pour des raisons de sécurité, tandis que Ramtha, l'autre passage frontalier avec ce pays déchiré par la guerre, est fermé depuis plus de cinq ans.

Lors d'une rencontre avec des industriels au cours de la semaine, le Premier ministre Omar Razzaz a noté qu'après avoir rétabli la sécurité en Syrie et en Irak, les frontières avec les deux voisins seraient rouvertes et les trois pays travailleraient à renforcer la coopération économique.

Aimez-vous cet article?

Al icons no 0
* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha