2018-06-12

Le sort du port du Yémen dans les limbes alors que l'ONU se débat pour une solution pacifique

La tension autour du port critique d'Al-Hodeidah au Yémen, sur la mer Rouge, a augmenté rapidement, au milieu des mises en garde de l'ONU contre une bataille importante pour la principale porte d'accès, a rapporté l'AFP mardi 12 juin.

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a déclaré que son envoyé Martin Griffiths a été engagé dans "des négociations intenses" avec les Houthis, l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis pour trouver une "manière d'éviter la confrontation militaire à al-Hodeidah".

Lors d'une rencontre avec le ministre yéménite des Affaires étrangères Khaled Alyemany, Guterres a souligné que "tout le monde devrait redoubler d'efforts pour trouver une solution politique et éviter une bataille féroce et sanglante pour al-Hodeidah", a déclaré le porte-parole de l'ONU Stéphane Dujarric.

La ville abrite 600 000 personnes et constitue le point d'entrée pour 70% des importations yéménites, y compris des fournitures d'aide vitales pour les civils dans ce pays dévasté par le conflit.

Le Conseil de sécurité de l'ONU s'est réuni lundi à huis clos, signe d'une inquiétude croissante de la communauté internationale vis-à-vis d’al Hodeidah.

Griffiths a informé le Conseil de sécurité par vidéoconférence d'Amman et, selon des diplomates, a relancé un plan vieux d'un an visant à confier le port d'Al-Hodeidah à une partie neutre.

Aimez-vous cet article?

Al icons no 1
* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha