2018-05-09

L'Arabie saoudite prête à augmenter son approvisionnement en pétrole après le retrait américain de l'accord avec l'iran.

L'Arabie saoudite, premier exportateur mondial de pétrole, a annoncé qu'elle prendrait toutes les mesures nécessaires pour éviter les pénuries d'approvisionnement suite au retrait américain de l'accord nucléaire iranien, a rapporté l'AFP mercredi 9 mai.

"Le royaume travaillera avec les principaux producteurs de pétrole à l'intérieur et à l'extérieur de l'OPEP, et avec les grands consommateurs afin de limiter l'effet de toute pénurie de fournitures", a déclaré mardi le ministère saoudien de l'energie.

La déclaration du royaume est intervenue quelques heures après que le président américain Donald Trump a annoncé que les Etats-Unis se retiraient de l'accord nucléaire historique entre les puissances mondiales et l'Iran.

Trump a également rétabli les sanctions américaines qui pourraient limiter la capacité de l'Iran à exporter son pétrole, d'où vient une grande partie de ses revenus publics.

Avant la levée des sanctions internationales fin 2015, les exportations brutes de l'Iran s'élevaient à un million de barils par jour, principalement vers l'Asie et les pays européens.

Ce chiffre a depuis augmenté à 2,5 millions de bpj.

L'Arabie saoudite pompe actuellement environ 10 millions de bpj, mais a une capacité d'environ 12 millions de bpj.

"Le royaume d'Arabie saoudite s'est engagé à soutenir la stabilité des marchés pétroliers mondiaux pour servir les intérêts des producteurs et des consommateurs ainsi que la durabilité de la croissance économique mondiale", a indiqué le communiqué.

Aimez-vous cet article?

Al icons no 0

0 COMMENTAIRE (S)

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha