2018-03-07

Un organisme de surveillance exhorte les autoritéss à enquêter sur un incendie criminel subi par un groupe de presse au Yémen

Un observateur mondial des médias a appelé à une enquête urgente sur un attentat criminel contre un groupe de presse à Aden au Yémen, a rapporté l'AFP mercredi 7 mars.

Le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) a déclaré que l'attaque du 1er mars contre la maison d'édition Al-Shomou a montré que les médias subissaient des attaques à travers le Yémen, dans le sud contrôlé par le gouvernement ainsi que le nord, qui est contrôlé par les Houthis (Ansarullah) soutenus par l'Iran.

Al-Shomou publie un quotidien et un hebdomadaire.

Dans une vidéo prétendument capturée par les caméras de sécurité d'Al-Shomou et largement partagée par les journalistes yéménites sur les médias sociaux, des hommes armés portant des masques sont vus entrer dans la salle d'impression avant l'aube et rassembler le personnel sous la menace des armes.

L'un des tireurs revient alors arroser les presses avec de l'essence et les incendier à mi-parcours.

"L'incendie criminel des journaux de la Fondation Al-Shomou montre que les journalistes sont ciblés en toute impunité dans tous les coins du Yémen", a déclaré Sherif Mansour dans un communiqué publié mardi soir.

Il a appelé "toutes les autorités" à Aden à trouver qui était derrière l'attaque.

Aimez-vous cet article?

Al icons no 0
* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha