2018-02-13

L'armée égyptienne tue 10 extrémistes et fait 400 arrestations dans l'opération Sinai 2018

Les forces de sécurité égyptiennes ont tué 10 militants lors d'un échange de tirs et arrêté 400 suspects, y compris des étrangers, dans le cadre d'une campagne antiterroriste majeure lancée dans le Sinaï la semaine dernière, a rapporté le portail d'information égyptien Ahram Online mardi 13 février.

Ce fut le sixième communiqué publié par les forces armées égyptiennes depuis le lancement de l'opération Sinai 2018 vendredi matin.

L'annonce porte à 39 le nombre de militants que l'armée a déclaré avoir été tués au cours des cinq derniers jours de son opération massive.

L'Egypte a lancé l'opération Sinai 2018, impliquant les forces terrestres, navales et aériennes, ainsi que la police et les gardes-frontières, pour cibler les "éléments et organisations terroristes et criminels" dans le nord et le centre du Sinaï, ainsi que certaines parties du delta du Nil et du désert occidental.

La police et l'armée ont "éliminé une cellule terroriste extrêmement dangereuse composée de 10 takfiris cachés dans une maison dans la ville d'al-Arish après un échange de tirs avec les forces impliquées dans le raid, et saisi des quantités d'armes, de munitions et d'engins explosifs qui étaient en leur possession", a déclaré le communiqué.

Quatre cents criminels et suspects, y compris des étrangers, ont été arrêtés, a-t-ajouté.

Aimez-vous cet article?

Al icons no 0
* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha