http://almashareq.com/fr/articles/cnmi_am/newsbriefs/2018/01/16/newsbrief-02

2018-01-16

Les Houthis libèrent un journaliste et continuent à détenir d'autres

Les Houthis du Yémen (Ansarallah) ont libéré un journaliste qu'ils détenaient à Sanaa depuis le mois d'août, mais d'autres restent en détention arbitraire, a rapporté l'AFP mardi 16 janvier.

Hisham Omeisy s'est prononcé contre les restrictions dans les zones tenues par les Houthis.

"La libération de Hisham al-Omeisy aujourd'hui est une mesure bienvenue - cependant, les autorités houthies doivent également libérer immédiatement et sans condition tous les prisonniers d'opinion languissant en détention", a déclaré Samah Hadid d'Amnesty International.

Des images circulant sur les réseaux sociaux ont montré qu'Omeisy étreignait ses deux jeunes fils, mince mais apparemment indemne.

Selon Amnesty, les détentions arbitraires au Yémen se sont multipliées depuis 2016, les journalistes, les défenseurs des droits de l'homme et les membres de la minorité religieuse bahaï étant les plus exposés.

Les Houthis ont condamné le Bahai yéménite Hamid Haydar à la peine de mort ce mois-ci.

Human Rights Watch (HRW) a déclaré avoir documenté 66 cas d'arrestations arbitraires par les Houthis, qui contrôlent Sanaa et une grande partie du nord du Yémen.

Deux d'entre eux sont morts en détention, tandis que 11 autres ont été victimes de mauvais traitements, y compris de torture, a indiqué HRW.

En octobre dernier, le Syndicat des journalistes yéménites a déclaré à Al-Mashareq que la liberté de la presse était à son plus bas niveau depuis l'entrée des Houthis à Sanaa..

Aimez-vous cet article?

Al icons no 0

0 COMMENTAIRE (S)

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha