2017-12-15

ONU: Plus de la moitié des réfugiés syriens au Liban dans une extrême pauvreté

Plus de la moitié des réfugiés syriens vivant au Liban vivent dans une pauvreté extrême, a déclaré le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) vendredi 15 décembre.

De ce nombre, la grande majorité vit en dessous du seuil de pauvreté, a rapporté l'AFP.

Plus d'un million de Syriens ont cherché refuge au Liban depuis le début du conflit syrien en mars 2011.

Au cours des six dernières années, la population réfugiée a sombré davantage dans la dette et la pauvreté, a déclaré le HCR, avec 58% des ménages vivant actuellement dans une pauvreté extrême, définie comme moins de 2,87 dollars par personne par jour.

Cela représente une augmentation de 5% depuis l'année dernière, a indiqué le HCR dans un sondage annuel.

L'enquête a révélé que 76% des réfugiés vivent en dessous du seuil de pauvreté, soit moins de 3,84 dollars par personne et par jour, et que près de 90% des réfugiés sont endettés.

"Les réfugiés syriens au Liban sont à peine à flot", a indiqué la représentante du HCR au Liban, Mireille Girard. "La plupart des familles sont extrêmement vulnérables et dépendent de l'aide de la communauté internationale".

Le sondage a également signalé une augmentation du taux de scolarisation des enfants réfugiés âgés de 6 à 14 ans, dont 70% sont maintenant enregistrés. Mais le rapport constate que seulement 12% des adolescents réfugiés ont terminé leurs études.

Aimez-vous cet article?

Al icons no 2
* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha