Aramco: Le pipeline de Bahreïn rouvre après le 'vandalisme'

  • + AJOUTER UN COMMENTAIRE
  • Imprimer cet article
  • Augmenter Réduire

Le géant pétrolier saoudien Aramco a déclaré lundi 13 novembre qu'il a repris ses activités à son pipeline de Bahreïn, quelques jours après avoir été fermé suite à un incendie qualifié de "terroriste" par Manama, a rapporté l'AFP.

"Les opérations dans le pipeline entre la station de pompage de Dhahran et la raffinerie de Bapco, au Royaume de Bahreïn, ont repris", a déclaré l'agence de presse saoudienne citant le géant pétrolier.

La Saudi Aramco a lié l'incendie au "vandalisme".

Le Bahreïn a qualifé l'incendie de samedi près de Manama d'acte "terroriste", suscitant des messages de condamnation de l'acte de plusieurs pays. Le ministre des Affaires étrangères, Cheikh Khalid bin Ahmed al-Khalifa, a pointé la responsabilité de l'Iran.

Un porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a rejeté cette accusation.

Le Bahreïn compte sur son champ d'Abou Safa, qu'il partage avec l'Arabie saoudite voisine, pour une bonne partie de ses besoins en pétrole, pompé par un pipeline de 230 000 barils par jour.

AJOUTER UN COMMENTAIRE (Politique Commentaire) * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE

Test