13 morts au sud du Yémen, selon l'armée

  • + AJOUTER UN COMMENTAIRE
  • Imprimer cet article
  • Augmenter Réduire

Quatre soldats et neuf combattants de l'opposition ont été tués dans le sud du Yémen mercredi 11 octobre, alors que des affrontements ont éclaté dans la dernière poche de la milice des Houthis (Ansarallah) dans la province de Shabwa, principalement sous contrôle du gouvernement.

Les morts sont arrivées dans la région de Bayhan alors que les troupes répondaient à une offensive Houthi, selon des sources de l'armée.

Bayhan est la seule région de Shabwa encore détenue par l'opposition, qui contrôle la province voisine d'al-Bayda et la majeure partie du nord du Yémen.

Mercredi également, les troupes yéménites ont sécurisé une route principale reliant Shabwa - un ancien bastion d'al-Qaïda - à la frontière saoudienne plus au nord, selon une source de sécurité.

"L'autoroute était sous le contrôle d'al-Qaïda, de gangs et de voleurs", a indiqué la source, ajoutant que "les forces de sécurité faisaient constamment face à une embuscade".

L'opération de sécurisation de l'autoroute de 250 kilomètres a été réalisée par des forces spéciales yéménites formées par les EAU.

Ces forces ont lancé une opération majeure contre al-Qaïda il y a deux mois, la chassant de la province de Shabwa, riche en pétrole.

Les extrémistes se seraient déplacés plus au sud dans la province voisine d'Abyan, où on leur reproche depuis de lancer des attaques suicides contre l'armée yéménite.

AJOUTER UN COMMENTAIRE (Politique Commentaire) * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE

Test