Les pays du Moyen-Orient se tournent vers le secteur privé après l'effondrement des prix de pétrole

  • + AJOUTER UN COMMENTAIRE
  • Imprimer cet article
  • Augmenter Réduire

Les gouvernements riches en pétrole au Moyen-Orient et en Afrique du Nord comptent de plus en plus sur le secteur privé pour un changement clé dans la région, a fait savoir l'AFP mercredi 11 octobre.

La valeur des projets de partenariat public-privé (PPP), y compris ceux qui sont encore en préparation, a plus que doublé pour atteindre 185 milliards de dollars au cours de l'année écoulée, selon le Middle East Economic Digest de Dubaï.

Cette forte augmentation intervient alors que les gouvernements ont intensifié leurs efforts pour impliquer le secteur privé dans le financement, la construction et l'exploitation de projets d'infrastructures publiques afin de compenser la diminution des revenus pétroliers depuis le début de la chute des prix à la mi-2014.

"La montée en puissance du PPP au cours des dernières années est l'un des changements les plus importants du point de vue stratégique dans le paysage des affaires du Moyen-Orient depuis la nationalisation de l'industrie pétrolière au début des années 1970", indique le rapport.

Le Koweït était en tête de liste avec des projets conjoints d'une valeur de 44,4 milliards de dollars, suivis de la Libye avec 36 milliards de dollars et des Emirats arabes unis avec 27,6 milliards de dollars.

Les chiffres excluent tout investissement dans le secteur énergétique clé.

AJOUTER UN COMMENTAIRE (Politique Commentaire) * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE

Test