68 tués dans des batailles près du détroit stratégique du Yémen

  • + COMMENTAIRE MAINTENANT
  • Imprimer cet article
  • Augmenter Réduire

Au moins 68 combattants ont été tués en deux jours de combats acharnés entre les forces yéménites et les Houthis (Ansarallah) près du détroit stratégique de Bab al-Mandab, a rapporté l'AFP dimanche 8 janvier.

Les forces yéménites ont lancé un assaut samedi, recapturant le district côtier de Dhobab, à seulement 30 kilomètres au nord de Bab al-Mandab, qui relie la mer Rouge et l'océan Indien.

Depuis lors, au moins 55 Houthis ont été tués dans des combats et 72 autres blessés, selon des sources militaires et médicales.

Des affrontements depuis samedi ont également tué 13 combattants fidèles au président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi, y compris un général de l'armée.

Les combats étaient toujours en cours dimanche alors que les forces pro-Hadi essayaient de reprendre une base militaire clé dans la région de Dhobab des Houthis.

La base d'Al-Omari est située dans une région montagneuse qui domine la route côtière reliant la région de Bab al-Mandab à Dhobab et ouvre la voie au port d'al-Hodeidah sur la mer Rouge qui est tenu par les Houthis.

Les Houthis et les combattants alliés ont tiré dimanche deux missiles balistiques qui ont été interceptés par la coalition, a déclaré une source militaire.

Les mines terrestres plantées par les Houthis ont ralenti l'avancée des forces yéménites, ont annoncé des responsables militaires.

Le gouvernement yéménite et ses alliés ont repris le détroit de Bab al-Mandab en octobre 2015, poussant les Houthis soutenus par l'Iran plus au nord.

Mais les Houthis contrôlent encore presque toute la côte de la mer Rouge du Yémen au nord, constituant une menace pour la navigation internationale .

Dans un incident séparé dimanche, un dirigeant local d'Al-Qaïda dans la province d'Al-Bayda a été tué dans un raid aérien, a déclaré une source de sécurité.

AJOUTER UN COMMENTAIRE (Politique Commentaire) * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE

Test