http://almashareq.com/fr/articles/cnmi_am/features/2019/08/06/feature-01

Terrorisme |

Les Houthis font un don au Hezbollah alors que le financement iranien faiblit

Les bureaux de poste au Yémen reçoivent des dons dans les zones contrôlées par les Houthis pour soutenir le Hezbollah libanais. [Haitham Mohammed/Al-Mashareq]

Les Yéménites qui soutiennent les Houthis (Ansarallah) envoient des dons au Hezbollah libanais en réponse à une nouvelle campagne de collecte de fonds, alors que leur propre pays et son peuple ont un besoin urgent d'aide.

Des dons estimés à 132 000 dollars ont été collectés dans des bureaux de poste de certaines parties du Yémen contrôlées par les Houthis depuis mai, en réponse à la campagne en cours de soutien au Hezbollah, ont fait savoir les médias locaux.

Les Houthis et le Hezbollah sont tous deux soutenus par l'Iran.

Une photo prise le 23 juin montre des colis d'aide médicale périmés du Programme alimentaire mondial à Sanaa. Le PAM a annoncé la « suspension partielle » de l'aide à cette ville contrôlée par les Houthis, invoquant des problèmes de « détournement de nourriture » aux dépens des plus nécessiteux. [Mohammed Huwais/AFP]

Cette campagne a été diffusée dans les médias et sur les comptes de réseaux sociaux au Yémen contrôlés par les Houthis ou affiliés au groupe, ainsi que par le biais d'affiches dans les bureaux de poste.

Alors que les Houthis sollicitent des fonds pour le Hezbollah, les Nations unies ont déclaré qu'à la mi-2019, le financement du Plan d'intervention humanitaire du Yémen s'élevait à 28 %, reflétant un déficit dans le financement des activités humanitaires.

Un montant total de 4,19 milliards de dollars a été demandé pour fournir une aide humanitaire au peuple yéménite en 2019, et seulement 1,18 milliard de dollars a été versé, ont-elles fait savoir, ajoutant que plus de 24 millions de Yéménites ont besoin d'une aide humanitaire.

Cela représente plus de 80 % de la population de ce pays ravagé par la guerre.

Les sanctions mettent à mal les intermédiaires de l'Iran

La collecte de dons des Houthis pour le Hezbollah n'est pas inattendue, « car la coopération entre les Houthis et le Hezbollah est évidente », a expliqué Abdoul Rahman Berman, avocat et défenseur des droits de l'homme yéménite, à Al-Mashareq.

Mais ce qui rend cette action remarquable, c'est qu'alors que de nombreux Yéménites sont au bord de la famine, « les Houthis collectent des dons et les envoient au Hezbollah pour se livrer à la violence et au terrorisme en Syrie et ailleurs ».

« Je pense que le montant annoncé publiquement est symbolique, et la raison de cette annonce publique est de dire à tous que les Yéménites sont du côté du Hezbollah et de l'Iran », a indiqué Berman.

« Je suis certain que le don [est] obligatoire pour les partisans des Houthis, en plus des prélèvements imposés aux commerçants, et je suis également convaincu qu'aucun montant n'a été donné par le grand public », a-t-il affirmé.

Mohammed Saleh, utilisant un pseudonyme pour des raisons de sécurité, a déclaré à Al-Mashareq que les montants versés au Hezbollah sont « beaucoup plus élevés » que la rémunération des employés ordinaires, « qui ont passé plus de deux ans sans salaire ».

Les salaires du secteur public dans les zones contrôlées par les Houthis ont été considérablement réduits ou suspendus pendant des années, contribuant à la montée en flèche des niveaux de pauvreté et de faim, et laissant peu d'argent à la population.

Le vice-ministre des Droits de l'homme Nabil Abdoul-Hafeez a noté avec ironie que « les Houthis récoltent des dons pour le Hezbollah libanais alors que l'ONU sollicite des dons pour venir en aide au peuple yéménite ».

L'échange de dons entre les Houthis et le Hezbollah est réciproque, a-t-il déclaré à Al-Mashareq, car le Hezbollah collecte ouvertement des dons pour les Houthis au Liban.

Ce processus s'est intensifié depuis que l'Iran a informé les deux parties qu'il réduisait son aide financière, a-t-il poursuivi, notant que les sanctions ont diminué sa capacité à financer ses milices affiliées dans la région.

Des boîtes de dons ont également été installées à Téhéran pour encourager le peuple iranien à soutenir les Houthis et le Hezbollah, même s'ils souffrent eux aussi de la chute de leur économie suite aux décisions prises par leurs dirigeants.

« Les Houthis collectent des dons pour nuire au monde arabe et au Yémen », a affirmé Abdoul-Hafeez, notant que dans le même temps, la milice a empêché l'aide d'atteindre le peuple yéménite.

Les Houthis font passer l'Iran avant le Yémen

Les sanctions imposées à l'Iran l'ont « incontestablement contraint à réduire son soutien au Hezbollah, qui couvrait auparavant toutes les dépenses et les salaires du groupe », a fait savoir Berman.

« Les sanctions internationales contre l'Iran et la réduction significative du soutien au Hezbollah qui en a résulté ont conduit l'Iran à demander aux Houthis de soutenir le Hezbollah afin qu'il puisse poursuivre ses activités », a-t-il ajouté.

Les Houthis collectent des dons pour le Hezbollah « alors que le peuple yéménite vit une crise économique provoquée par le coup d'État des Houthis et la détermination de la milice à prolonger la guerre », a déclaré l'analyste politique Rashad al-Sharaabi.

Cela confirme la « soumission des Houthis à l'Iran et le fait qu'ils se préoccupent davantage de la situation du Hezbollah que de celle du peuple yéménite, qui vit une catastrophe », a-t-il déclaré à Al-Mashareq.

Les Houthis sont investis dans la mise en œuvre du programme iranien « aux dépens des priorités, des intérêts, de la souveraineté, de l'indépendance, de l'unité et des populations sinistrées du Yémen », a conclu Al-Sharaabi.

Se connecter via Twitter Se connecter via Facebook
Aimez-vous cet article?
5
3

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire Captcha