http://almashareq.com/fr/articles/cnmi_am/features/2019/07/09/feature-02

Sécurité |

Le Liban sensibilise à l'extrémisme sur internet

Photo extraite d'une brochure de la Direction générale de la sûreté générale faisant partie d'une campagne de sensibilisation aux menaces sur internet. [Al-Mashareq]

Le Liban s'efforce de sensibiliser aux menaces sur internet, alors que des groupes extrémistes essaient toujours de recruter des jeunes en ligne.

En mai, la Direction générale de la sûreté générale (DGSG) a lancé la campagne « Pour que vous ne soyez pas victime » afin de sensibiliser aux menaces sur internet, en coopération avec le secteur de l'éducation et des organisations de la société civile.

« L'objectif de cette campagne est d'une part de sensibiliser et d'éduquer, et d'autre part, de protéger le Liban, ses institutions et son peuple contre les menaces sur internet », a expliqué le major général Abbas Ibrahim, directeur général de la DGSG.

Il a souligné l'importance qu'il y a à sensibiliser à la gravité des menaces liées à internet, qui peuvent toucher « tous les aspects de la vie, de la vie quotidienne au recrutement d'agents et de terroristes ».

Il a également noté les succès enregistrés par la DGSG ces dernières années, notamment l'arrestation de dizaines d'individus recrutés en ligne par des groupes terroristes.

Raya al-Hassan, ministre libanaise de l'Intérieur et des Municipalités, a expliqué que les enfants sont vulnérables à la cybercriminalité, au chantage et aux tentatives de manipulation, car leur innocence peut être exploitée.

Elle a appelé à la protection des enfants par le biais d'un réseau de sensibilisation visant à aider les parents à forger de meilleures relations avec leurs enfants, soulignant qu'internet a changé le monde et est désormais entré dans chaque maison.

Cela a conduit à l'émergence de nouvelles formes de criminalité, dont les méthodes évoluent avec les progrès technologiques, a-t-elle indiqué.

Dans le cadre de son plan de sensibilisation, la DGSG a publié une brochure intitulée « Sécurité des informations et sensibilisation aux menaces » destinée aux écoles et aux universités.

Surveiller le recrutement terroriste

La cybercriminalité est complexe et prend de nombreuses formes, « y compris le recrutement de terroristes », a déclaré à Al-Mashareq une source de la DGSG.

Selon cette source, qui a demandé à conserver l'anonymat, la DGSG a récemment découvert des dizaines de personnes ayant été victimes de tentatives de recrutement sur les réseaux sociaux par des groupes terroristes.

En raison du rôle qu'elle a joué dans la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme, la DGSG a lancé une campagne de sensibilisation pour empêcher les citoyens de tomber dans le piège du recrutement terroriste sur internet, a-t-il déclaré.

Cette campagne enseigne aux gens comment se protéger des tentatives de recrutement en ligne et informe les utilisateurs des réseaux sociaux sur les sites et les comptes douteux, a-t-il précisé.

Cela aide les gens à ne pas être victimisés, a-t-il fait savoir, « et aide les citoyens à se familiariser avec ces méthodes et à utiliser internet de manière consciente et responsable ».

La campagne se concentre sur les secteurs de l'éducation et des médias, car le plus grand nombre de victimes de la cybercriminalité sont des membres des jeunes générations, a-t-il expliqué.

La DGSG prévoit également d'organiser des conférences et des séminaires en coordination avec les administrations universitaires et scolaires, au cours desquels les étudiants et le personnel enseignant interagiront avec l'équipe de la DGSG spécialisée dans la prévention de la cybercriminalité.

La direction a également mis sur son site internet une vidéo de sensibilisation intitulée « Pour que vous ne soyez pas victime » et compte sur la collaboration des secteurs de l'éducation et des médias, qui ont un rôle essentiel à jouer dans le succès de cette campagne.

Garder un œil attentif sur la jeunesse

Il est important de surveiller les sites internet suspects et de découvrir qui les utilise pour publier des images, des vidéos et d'autres contenus incendiaires et nuisibles, a déclaré à Al-Mashareq Mona Fayyad, spécialiste en psychologie appliquée.

Il est également essentiel que « les parents et les enfants établissent une relation de confiance, étant donné le rôle des parents dans la sensibilisation de leurs enfants », et que les parents prêtent attention aux activités de leurs enfants sur internet, a-t-elle déclaré.

En plus d'éduquer les parents sur les menaces liées à internet, Fayyad a appelé les agences de sécurité à mettre en garde le public contre certains sites et comptes de réseaux sociaux.

Elle a souligné le rôle de l'école dans la surveillance des élèves et a noté que les adolescents doivent être surveillés et participer à des discussions, y compris les enfants et les adolescents qui ne vont pas à l'école pour diverses raisons.

« Les adolescents et les enfants sont attirés par internet, tandis que les adultes et ceux qui ont des tendances extrémistes cherchent eux-mêmes des sites en ligne extrémistes et terroristes », a déclaré l'expert militaire Khalil Helou à Al-Mashareq.

Les groupes terroristes cherchent à recruter ceux qui penchent déjà en faveur d'une idéologie radicale, a-t-il noté.

Le Liban travaille à élaborer une stratégie nationale de cybersécurité qui protégera ses citoyens et ses institutions publiques et privées.

Elle devrait être bientôt achevée et venir renforcer le rôle des services de sécurité et de renseignement.

Se connecter via Twitter Se connecter via Facebook
Aimez-vous cet article?
3
1

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire Captcha