http://almashareq.com/fr/articles/cnmi_am/features/2019/06/18/feature-03
Sécurité |

Yémen : un membre d'al-Qaïda arrêté dans l'Hadramaout

Nabil Abdoullah al-Tamimi à Aden

Un membre des forces de sécurité yéménites fouille un homme à un poste de contrôle d'al-Moukalla, ancien bastion d'AQPA dans la province côtière de l'Hadramaout, le 30 novembre 2018. [Saleh al-Obeidi/AFP]

Dans la matinée du lundi 17 juin, les forces de sécurité de la ville de Tarim, dans la province de l'Hadramaout, ont arrêté un élément d'al-Qaïda grâce aux informations fournies par un habitant local.

« Un détachement de sécurité a lancé un assaut contre une maison du quartier d'al-Rawdha, où se trouvait le terroriste d'al-Qaïda », a rapporté Khalid Huweidi, directeur général de Tarim, à Al-Mashareq.

La coopération des habitants locaux avec les forces de sécurité a contribué au succès de l'opération, a-t-il déclaré, précisant que les résidents veulent absolument maintenir la sécurité et la stabilité de leurs communautés.

« La population est le principal facteur de stabilité », a-t-il affirmé, et les forces de sécurité doivent gagner leur confiance en mettant en œuvre des mesures qui servent la sécurité locale.

Gagner la confiance de la communauté

Cheikh Abdoul Hadi al-Tamimi, vice-gouverneur de l'Hadramaout, a expliqué à Al-Mashareq que le succès de l'opération à Tarim est « le résultat de la coopération des habitants locaux ».

« Cependant, afin de s'assurer que la population continue de coopérer et de signaler les suspects, et afin de gagner sa confiance, nous devons redoubler d'efforts et mettre sur pied une force de sécurité locale professionnelle et compétente », a-t-il déclaré.

Il a souligné l'importance de la mise en place d'une agence de renseignement efficace et de la formation d'une force de police communautaire « afin d'impliquer la communauté dans l'établissement de la sécurité et de renforcer la confiance dans les forces de sécurité ».

« Cette proposition a déjà été soumise aux dirigeants politiques et au commandement de la coalition [arabe] », a ajouté al-Tamimi.

« Les habitants de l'Hadramaout ont beaucoup souffert à cause des groupes terroristes et sont désireux de coopérer avec les forces de sécurité pour éviter que cette souffrance ne se reproduise », a-t-il dit.

Aimez-vous cet article?
11

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha