http://almashareq.com/fr/articles/cnmi_am/features/2019/01/09/feature-02

Terrorisme |

2019-01-09

Répression contre al-Qaïda par les forces yéménites dans l'Hadramaout et l'Abyan


Le 30 novembre 2018, un membre des forces yéménites de sécurité fouille un homme à un poste de contrôle à al-Moukallah, ancien bastion d'al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA), dans la province de l'Hadramaout, dans le sud du Yémen. [Saleh al-Obeidi/AFP]
Le 30 novembre 2018, un membre des forces yéménites de sécurité fouille un homme à un poste de contrôle à al-Moukallah, ancien bastion d'al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA), dans la province de l'Hadramaout, dans le sud du Yémen. [Saleh al-Obeidi/AFP]

Les forces yéménites ont obtenu des succès de sécurité contre des activistes d'al-Qaïda mardi 8 janvier, lors d'opérations contre le groupe dans les provinces de l'Hadramaout et de l'Abyan.

Les forces yéménites, en coordination avec la coalition arabe, ont démantelé une cellule d'al-Qaïda composée de cinq membres dans le district d'al-Qatn, dans l'Hadramaout, a rapporté mardi le 1er district militaire dans un communiqué.

Elles ont lancé l'assaut contre une maison dans la région de Mankhar, utilisée par la cellule comme atelier de fabrication d'explosifs et pour préparer des attentats, a-t-il indiqué.

« Cinq terroristes ont été arrêtés dans cette maison, et nous avons saisi un véhicule rempli d'explosifs, plusieurs engins explosifs improvisés (EEI) prêts à être déclenchés, de grandes quantités d'armes, plusieurs faux papiers d'identité, et des appareils de communication », a ajouté ce communiqué.

« Le succès de nos forces dans le démantèlement de cette cellule terroriste est le résultat de la coopération et de la solidarité des habitants de l'Hadramaout avec les forces de sécurité », a déclaré Abdoul Latif al-Naqeeb, directeur général du district d'al-Qatn.

Les habitants de l'Hadramaout se débarrassent du terrorisme « parce qu'il détruit les maisons et le tissu social », a-t-il déclaré à Al-Mashareq, notant qu'ils signalent les déplacements et les éléments suspects aux forces de sécurité.

Une cache d'armes découverte dans l'Abyan

Pendant ce temps, à l'ouest de l'Hadramaout, dans la province de l'Abyan, les forces de la ceinture de sécurité ont annoncé mardi avoir découvert une cache d'armes d'al-Qaïda contenant des armes et des engins explosifs.

« Les forces de la ceinture de sécurité ont mené une opération de haut niveau [dans l'Abyan] et ont mis la main sur 1000 mines antipersonnel à Alej, à neuf kilomètres de Khabar al-Maraqsha », a rapporté dans une déclaration le commandant du front al-Sahel des forces de la ceinture de sécurité Mohammed Ali Maemas.

« La découverte de cette cache vient couronner les efforts et les sacrifices de la population locale, qui nous a fourni des informations importantes sur les éléments d'al-Qaïda qui fréquentaient Alej et al-Marun à Khabar al-Maraqsha », a-t-il fait savoir.

« Après deux jours de surveillance, nous avons découvert des caches contenant des armes, des EEI et des roquettes appartenant à al-Qaïda », a-t-il ajouté.

Cette zone est un bastion d'al-Qaïda depuis 2011, où il avait installé un camp permanent et creusé des tunnels et des entrepôts, a indiqué Maemas.

« Nous avons trouvé plus d'un millier de mines antipersonnel reliées entre elles par un réseau terrestre », a-t-il rapporté.

Ces mines étaient utilisées par les éléments d'al-Qaïda contre les forces de la ceinture de sécurité dans la province de l'Abyan, a-t-il déclaré.

Aimez-vous cet article?

Al icons no 0

0 COMMENTAIRE (S)

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha