http://almashareq.com/fr/articles/cnmi_am/features/2018/12/04/feature-03

Politique |

2018-12-04

Des bateaux iraniens menacent les pêcheurs yéménites


Une photo prise le 25 novembre montre des pêcheurs yéménites sur leurs bateaux au large de la ville portuaire d'al-Hodeidah sur les rives de la mer Rouge. [Stringer/AFP]
Une photo prise le 25 novembre montre des pêcheurs yéménites sur leurs bateaux au large de la ville portuaire d'al-Hodeidah sur les rives de la mer Rouge. [Stringer/AFP]

Les pêcheurs yéménites des districts côtiers de la mer Rouge d'al-Mokha et Dhubab ont demandé une protection au gouvernement du pays et à la coalition arabe contre les navires iraniens qui menacent leurs vies et leurs gagne-pain.

En plus de représenter une menace pour les pêcheurs yéménites, la présence de bateaux iraniens a un effet négatif sur la sécurité des eaux territoriales et la navigation internationale en mer Rouge, ont ajouté les pêcheurs.

À Taez, des membres de l'Union des pêcheurs ont organisé une manifestation le 20 novembre à al-Mokha et Dhubab pour dénoncer la présence du navire iranien Saviz dans les eaux territoriales du Yémen et dans la mer Rouge et ont demandé à être protégés.

Dans une déclaration du 21 novembre retransmise par les médias locaux, Fathi al-Moallem, dirigeant des gardes-côte yéménites d'al-Mokha a déclaré que le Saviz avait tué 40 pêcheurs yéménites depuis août.

Soixante pêcheurs ont été blessés, a ajouté al-Moallem, et plusieurs bateaux ont été plus ou moins endommagés par les attaques du Saviz, qui menace la vie des pêcheurs et la sécurité du Yémen.

« Ce navire iranien harcèle les pêcheurs, les empêchant de pêcher et les privant de leur moyen de subsistance », a rapporté à Al-Mashareq le pêcheur Ali Saeed, du district de Dhubab.

Saeed a indiqué que le navire iranien a ouvert le feu sur les pêcheurs, en tuant certains, en blessant d'autres et endommageant leurs bateaux.

Il a déclaré avoir apporté son aide à une opération de sauvetage de quatre pêcheurs en mer après que leur bateau eut été endommagé par le navire iranien après une attaque survenue à plus de dix miles marins des côtes.

Il a appelé le gouvernement yéménite et les forces de la coalition arabe à arrêter ces infractions « pour que nous puissions pêcher afin de nourrir nos familles et nos enfants ».

Les pêcheurs craignent pour leur sécurité

Ces combats représentent un danger mortel pour une industrie qui selon la Banque mondiale comptait avant la guerre près de 10 000 pêcheurs enregistrés à al-Hodeidah et dans les provinces environnantes, a fait savoir l'AFP.

La coalition arabe indique que son embargo aérien et maritime est nécessaire pour empêcher l'Iran de fournir des armes aux Houthis, et le danger d'être pris pour cibles ou interceptés en mer a contraint les pêcheurs à rester près de la côte.

« Nous avons très peur de prendre le large, à tel point que nous disons au revoir à nos enfants chaque fois que nous quittons notre maison, car nous ne sommes pas sûrs de pouvoir revenir », a indiqué le pêcheur Ali Mohammed à l'AFP.

« Une roquette peut vous frapper sans même que vous sachiez d'où elle vient », a raconté Mohammed. « Certains pêcheurs sont toujours portés disparus en mer [...], ils sont partis et ne sont jamais revenus. »

« Jadis, nous attrapions beaucoup plus de poissons parce que nous pouvions aller plus loin en mer », a rapporté le pêcheur Mohammed Salem Adwein.

Les bateaux de pêche allaient jusqu'à 100 miles marins (185 km) au large dans la mer Rouge, a-t-il déclaré. « Maintenant nous faisons 20 ou 25 miles marins (37 à 46 km), et nous sommes terrifiés. »

Tor al-Amer, qui travaille sur les docks, a expliqué que les pêcheurs d'al-Hodeidah sont confrontés à un choix difficile.

« Un pêcheur peut mourir de faim s'il reste chez lui, mais s'il prend la mer, il mourra dans une attaque », a-t-il déploré.

Opérations militaires secrètes

Parlant du problème des bâtiments iraniens présents en mer Rouge lors d'un entretien avec Al-Arabiya le 12 novembre, le ministère de la Pêche Fahd Kavieen a déclaré qu'ils effectuaient des missions militaires et de renseignement secrètes sous couverture commerciale.

« Le rôle des renseignements iraniens dans le soutien à la milice houthie n'est pas nouveau », a affirmé à Al-Mashareq le politologue Khaled Ahmed.

« Les navires iraniens qui croisent en mer Rouge remplissent ce rôle, en plus de passer des armes illégalement aux Houthis », a-t-il ajouté.

Cela se fait par le transport d'armes d'Iran jusqu'en Érythrée, a-t-il précisé. Puis, a-t-il poursuivi, la cargaison mortelle est transférée aux Houthis à bord de petits bateaux.

Les Forces maritimes combinées (FMC) et le Commandement central des forces navales des États-Unis (NAVCENT) ont déjà intercepté des bateaux iraniens chargés d'armes dans le golfe d'Aden et le détroit de Bab-el-Mandeb, a-t-il déclaré.

« L'activité iranienne dans cette région menace sans nul doute la sécurité et la stabilité de la voie navigable la plus importante et constitue une grave menace envers le transport maritime international », a-t-il déclaré.

Ahmed a appelé les pays de la coalition arabe à jouer un rôle actif dans la surveillance des déplacements iraniens et à les empêcher d'apporter un soutien meurtrier aux Houthis.

« Toute présence iranienne en mer Rouge représente une menace à laquelle il faut répondre, car elle met en danger la navigation internationale », a affirmé à Al-Mashareq Adel al-Shujaa, du Congrès général du peuple (CGP).

Les infractions commises par les bâtiments iraniens contre les pêcheurs yéménites « confirment que ces navires iraniens s'adonnent à la piraterie en toute impunité », a-t-il conclu.

Aimez-vous cet article?

Al icons no 15

2 COMMENTAIRE (S)

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha
Bubble | 2018-12-05

La chose qui constitue une menace pour les yéménites, comme Dieu le tout puissant nous a informé dans son Livre sacré "Les mécréants sont pour vous des ennemis déclarés". "Déjà la haine s'est montrée dans leurs bouches, mais ce que cachent leurs cœurs est encore plus vil. " Dieu a dit à la fin de Sourat Al Bakara " O vous qui croyez... Ni ceux d'entre les Gens du Livre qui ont mécru, ni les associateurs ne souhaitent qu'un bienfait descende sur vous de la part de votre Seigneur." Vous devez revenir au Coran, ses avertissements et sa description des caractéristiques des mécréants, ce qu'ils cachet pour les croyants. "Qui donc serait plus véridique que Dieu quand Il parle ?" "Tu trouveras que les ennemis les plus acharnés des croyants sont les Juifs et les associateurs". "Ils ne respectent à l'égard d'un croyant ni lien de sang, ni promesse de protection". "Celui d'entre vous qui les prend pour protecteurs fait partie des leurs".

Répondre
Bubble reply icon | 2018-12-08

Je pense que ce sont les navires de guerre américains, saoudiens, émiratis et français qui constituent une menace pour le Yémen, l'ensemble du pays, y compris les pêcheurs et le commerce. Vous êtes des hypocrites, mais vous ne ferez pas de mal à l’Iran. Je vous mets au défi, ainsi que vos maîtres, d’intercepter ou d’approcher n’importe quel navire iranien, c'est-à-dire si vous êtes des hommes. Cependant, vous n'êtes pas des hommes, vous êtes des bâtards.

Répondre