http://almashareq.com/fr/articles/cnmi_am/features/2018/11/28/feature-01

Économie |

2018-11-28

L'Égypte construit une nouvelle route pour revitaliser la croissance et le tourisme au Sinaï Sud


Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi en visite sur le chantier de construction de la « Route Tunnel-Charm el-Cheikh », qui permettra un meilleur accès à Charm el-Cheikh, dans le Sinaï Sud. [Photo fournie par le porte-parole de la présidence égyptienne]
Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi en visite sur le chantier de construction de la « Route Tunnel-Charm el-Cheikh », qui permettra un meilleur accès à Charm el-Cheikh, dans le Sinaï Sud. [Photo fournie par le porte-parole de la présidence égyptienne]

L'Égypte a annoncé que la nouvelle autoroute reliant Le Caire à Charm el-Cheikh était presque terminée et qu'elle permettrait de réduire la distance entre les deux villes dans le cadre d'actions gouvernementales pour dynamiser le développement et le tourisme dans le Sinaï Sud.

Le président Abdel Fattah al-Sissi a inspecté le 7 novembre les travaux de construction de la « Route Tunnel-Charm el-Cheikh » longue de 342 km et à 2x3 voies, avant son inauguration en décembre.

Lors de déclarations à la presse en juin, le gouverneur du Sinaï Sud, Khaled Fouda, avait indiqué que cette route constituait un projet majeur qui permettra de revitaliser le tourisme et le développement.

Le coût de la construction de cette liaison routière s'élève à 3,5 milliards de livres égyptiennes (195,5 millions de dollars), a-t-il précisé.

La route commence dans le Tunnel Ahmed Hamdi, dans le nord, et s'étend jusqu'à Charm el-Cheikh, à la pointe sud de la péninsule du Sinaï, passant sous le canal de Suez et à travers les villes de Ras Sudr, Abou Zenima, Abou Rudeis et Tor Sinaï.

Ce chantier, lancé en 2017, est une réponse aux demandes de la chambre de tourisme d'Égypte pour une amélioration du réseau routier qui relie Le Caire et la ville de Charm el-Cheikh, un centre touristique sur la côte de la mer Rouge.

Il faut actuellement six heures pour relier les deux villes, et la nouvelle route permettra d'effectuer le trajet en quatre heures.

Le projet comprend également la construction d'un réseau de stations-service qui incluront des postes de police, des postes de premiers secours et des aires de repos.

Revitaliser le tourisme dans le Sinaï Sud

« Cette route est un projet majeur, car elle facilitera le flot de touristes allant du Caire à Charm el-Cheikh et d'autres villes du Sinaï, en fournissant une alternative excellente et plus abordable au voyage aérien de la capitale vers cette ville touristique », a fait savoir le député Atiyah Moussa Jabali, représentant de Charm el-Cheikh.

Elle réduira aussi le nombre d'accidents de la route qui se produisaient sur l'ancienne route, « qui était étroite et ne disposait que d'une voie dans chaque sens », a-t-il précisé à Al-Mashareq.

La route fait partie du plan du gouvernement pour développer le tourisme dans le Sinaï Sud et améliorer les mesures de sécurité pour les voyageurs se déplaçant entre la capitale et la péninsule.

Elle a également pour but de relier les villes du Sinaï Sud au delta du Nil, a ajouté Jabali.

Les travaux sur le nouveau projet ont été très difficiles, car il a fallu creuser un passage pour la route à travers des montagnes, relever le niveau de la route dans les zones basses, et construire des canaux de crue, a-t-il expliqué.

Fouda, le gouverneur du Sinaï Sud, a récemment déclaré à la presse locale que le projet de la Route Tunnel-Charm el-Cheikh se faisait en conjonction avec d'autres projets de route internes.

Parmi ces projets se trouve la conversion du tunnel routier reliant Le Caire aux villes de Taba et Nuweiba sur les bords de la mer Rouge en une route à deux voies, ce qui fera passer le temps de trajet entre Le Caire et Taba de sept au minimum à quatre heures.

« Le gouvernement a récemment mené à bien une série de projets pour développer Charm el-Cheikh et en faire une ville touristique internationale », a rapporté le député Magdi Bayoumi, secrétaire général du comité parlementaire du tourisme et de l'aviation.

La ville dispose désormais d'un réseau de routes répondant aux normes internationales de sécurité afin de faciliter les déplacements internes, encourager les investisseurs à bâtir davantage de complexes touristiques et augmenter le nombre de touristes, a-t-il indiqué à Al-Mashareq.

Le transport est « un facteur essentiel pour attirer des investissements dans le tourisme », a-t-il ajouté.

Charm el-Cheikh a accueilli deux conférences ce mois-ci, dont le Forum mondial de la jeunesse du 3 au 6 novembre, qui a attiré près de 5000 jeunes venus de 165 pays, et la Convention sur la diversité biologique (CDB) du 17 au 29 novembre, à laquelle ont participé des délégations d'environs 190 pays.

La ville accueillera également les 8 et 9 décembre Afrique 2018, un forum de haut niveau offrant aux participants un lieu où promouvoir le commerce et les investissements sur le continent.

Aimez-vous cet article?

Al icons no 5

0 COMMENTAIRE (S)

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha