http://almashareq.com/fr/articles/cnmi_am/features/2018/11/06/feature-03

Société |

2018-11-06

Kobani célèbre une journée internationale de résistance contre l'EIIS


Les habitants de Kobani célèbrent la résistance de leur ville contre l'EIIS lors d'un événement organisé le 1er novembre qui proposait des groupes de musique et une exposition de photos. [Photo fournie par Saleh Mohammed] 
Les habitants de Kobani célèbrent la résistance de leur ville contre l'EIIS lors d'un événement organisé le 1er novembre qui proposait des groupes de musique et une exposition de photos. [Photo fournie par Saleh Mohammed] 

La ville syrienne de Kobani a célébré le 1er novembre une journée internationale de solidarité avec Kobani en hommage à sa résistance contre « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS).

Cette journée avait été célébrée pour la première fois le 1er novembre 2014, pour marquer la résistance de Kobani contre l'EIIS et les lourdes pertes infligées au groupe, qui l'avaient contraint à se retirer après avoir occupé la plus grande partie de la ville.

« Cette résistance avait trouvé un écho dans le monde entier, et la date du 1er novembre a été choisie comme journée internationale de solidarité avec Kobani après que ce 1er novembre 2014 eut connu des marches et des manifestations en soutien à la ville », a expliqué à Diyaruna Hisham Hussein, un habitant de Kobani.


Une exposition de photos a été organisée à Kobani le 1er novembre à l'occasion d'une journée internationale de solidarité avec Kobani, pour célébrer la résistance de la ville contre l'EIIS. [Photo fournie par Saleh Mohammed]
Une exposition de photos a été organisée à Kobani le 1er novembre à l'occasion d'une journée internationale de solidarité avec Kobani, pour célébrer la résistance de la ville contre l'EIIS. [Photo fournie par Saleh Mohammed]

Les célébrations de cette année avaient un parfum spécial, a-t-il poursuivi, car elles intervenaient au lendemain de défaites successives de l'EIIS en Syrie et en Irak.

Hussein a indiqué assister à ces célébrations chaque année, car il a perdu plusieurs de ses proches après l'arrivée du groupe dans la ville, certains morts en combattant, d'autres exécutés.

Le plus jeune frère d'Hussein avait également été arrêté par l'EIIS, mais il fut libéré par la suite, a-t-il ajouté.

« Sans la résistance de Kobani, personne ne peut dire ce à quoi ressemblerait la situation dans toute la région aujourd'hui, et combien d'assassinats, de destructions et de crimes y seraient encore perpétrés », a-t-il poursuivi.

Une exposition de photos pour commémorer les opérations

Des habitants de toutes les régions du nord de la Syrie qui ont été libérées de l'EIIS ont assisté aux célébrations de cette année, notamment des délégations politiques et populaires des villes d'al-Raqqa, Manbij et Tal Abyad.

Des représentants de plusieurs organisations de la société civile opérant dans la région et certains partis politiques étaient également présents.

Ces célébrations ont débuté par une grande marche qui s'est élancée de la place des Femmes libres jusqu'à la place du Martyr Akeid dans le centre de la ville.

Certains responsables régionaux ont prononcé des discours soulignant la nécessité de résister au terrorisme, et des ensembles musicaux de différents âges ont chanté des chants traditionnels et révolutionnaires.

L'exposition de photos organisée par le centre Sopdaren Rojê a connu un grand succès, a rapporté Hussein.

Elle présentait des photos montrant les opérations militaires contre l'EIIS, « non seulement à Kobani, mais dans tout le nord et l'est de la Syrie », a-t-il expliqué.

L'exposition présentait des clichés rares pris durant les combats, ainsi que de nombreux autres pris sous un angle humanitaire, et des photos des martyrs tombés au combat contre l'EIIS.

Aimez-vous cet article?

Al icons no 1

0 COMMENTAIRE (S)

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha