http://almashareq.com/fr/articles/cnmi_am/features/2018/11/05/feature-03

Réfugiés |

2018-11-05

Au Liban, les réfugiés syriens attendent l'aide hivernale


L'hiver dernier, les camps de la région d'al-Babayn à Arsal ont été inondés par les orages hivernaux qui ont frappé le pays. [Khaled Raad/Al-Mashareq]
L'hiver dernier, les camps de la région d'al-Babayn à Arsal ont été inondés par les orages hivernaux qui ont frappé le pays. [Khaled Raad/Al-Mashareq]

Pour la huitième année consécutive, les réfugiés syriens au Liban se préparent à un hiver rude, alors que leurs camps ne peuvent les protéger contre les températures et les tempêtes hivernales.

Une tempête a frappé le Liban le 25 octobre, la pluie et la grêle causant de sérieux dégâts aux bâtiments et aux cultures et inondant des routes et des camps de réfugiés non officiels.

Cette tempête a conduit un grand nombre de réfugiés syriens dans la vallée de la Bekaa, notamment dans la région de Bar Elias et ses environs, à prendre les mesures nécessaires pour rendre leurs tentes étanches.


Des réfugiés syriens de la vallée de la Bekaa en Syrie ont renforcé leurs tentes avec des bâches pour l'hiver. [Khaled Raad/Al-Mashareq]
Des réfugiés syriens de la vallée de la Bekaa en Syrie ont renforcé leurs tentes avec des bâches pour l'hiver. [Khaled Raad/Al-Mashareq]

Le réfugié syrien Qassem Yassin a renforcé sa tente à Bar Elias avec ce qu'il a pu se procurer, a-t-il rapporté à Al-Mashareq.

« Ma tente fait partie d'un groupe d'une trentaine de tentes le long d'une route de la région, et se trouve sur une surface plane près d'une plaine agricole », a-t-il déclaré.

« L'eau de pluie et les crues inondent nos tentes tous les hivers malgré toutes les mesures que nous prenons », a-t-il fait savoir.

« J'ai récemment répandu une épaisse couche de gravier devant servir de barrière contre l'eau, et j'ai mis sur ma tente de nouvelles bâches fournies l'année dernière par le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) », a indiqué Yassin, exprimant l'espoir que sa tente sera « assez solide pour abriter ma famille pendant l'hiver et les protéger du climat rude ».

« Ma tente est en lambeaux, et une forte tempête pourrait l'abattre », a déclaré à Al-Mashareq Badriya Yassin Mohammed, proche de Yassin.

« Je ne peux pas la réparer ou la renforcer, alors j'attends les matériaux que les organisations [d'aide] pourront nous donner pour la consolider », a-t-elle expliqué.

Mohammed a raconté qu'elle et des milliers d'autres réfugiés syriens attendent l'aide distribuée par le HCR et les organisations d'aide, ce qui lui permettra en partie d'acheter du combustible de chauffage.

Les camps doivent être réhabilités

Les réfugiés syriens qui vivent dans les camps d'Arsal se préparent eux aussi à affronter la saison hivernale, a rapporté Khalid Raad, responsable des affaires des réfugiés d'Arsal.

Les camps d'Arsal ont besoin d'être réhabilités, a-t-il expliqué à Al-Mashareq, à commencer par les fondations, la terre sur lesquelles les tentes sont dressées, jusqu'aux bâches, aux matériaux de chauffage à bois et aux poêles, a-t-il ajouté.

Il a déclaré que 90 % des tentes ont besoin de réparations, en particulier celles situées dans la région d'al-Babayn, un terrain en pente anciennement appelé al-Manaqeh et où l'eau s'accumule.

Les réfugiés syriens d'Arsal « essaient autant que possible de consolider leurs tentes pour empêcher les fortes pluies d'y pénétrer », a rapporté Raad.

Les camps « ne sont pas prêts pour l'hiver, et la plupart d'entre eux ont besoin de bois et de pierres pour les renforcer, et de nouvelles bâches pour résister à la pluie et à la neige », a-t-il indiqué, notant que certaines zones d'Arsal peuvent connaître jusqu'à un mètre de neige.

Les réfugiés ont aussi besoin de combustible de chauffage et de poêles, a-t-il précisé, « car les [poêles] existants sont vieux, et les nouveaux coûtent entre 40 $ et 90 $, un prix que les réfugiés ne peuvent pas payer ».

Le HCR « paré » aux urgences

« Le HCR travaille d'arrache-pied toute l'année pour s'assurer que les réfugiés qui vivent dans de mauvaises conditions reçoivent une aide pour les difficultés quotidiennes et les conditions climatiques », a déclaré Lisa Abou Khaled, agent d'informations publiques du HCR.

« À l'approche de l'hiver, nous avons commencé à leur distribuer du matériel pour l'hiver », dont des tentes, des bâches en plastique et du bois, a-t-elle fait savoir à Al-Mashareq.

Des travailleurs humanitaires sont également présents pour limiter les dégâts causés par les inondations, a-t-elle déclaré, ajoutant qu'ils ont répandu du gravier dans les camps.

« Le HCR et ses partenaires sont prêts à répondre à toute urgence », a affirmé Abou Khaled.

Plus de 740 000 réfugiés au Liban affronteront l'hiver pour la huitième année consécutive, a-t-elle fait savoir, et la plupart d'entre eux ont épuisé leurs économies et n'ont aucun moyen d'acheter du matériel de chauffage ou des habits d'hiver.

« Ils sont confrontés à des conditions de vie très difficiles, car leurs ressources financières baissent et leurs dépenses augmentent », a-t-elle rapporté.

Le HCR cherche à aider 146 000 familles vulnérables, soit 732 000 personnes, en leur fournissant 173 $ par mois d'aide en liquide, qui viennent s'ajouter aux 75 $ par famille pour une période de cinq mois destinés à couvrir les dépenses saisonnière supplémentaires, a déclaré Abou Khaled.

Ces versements en liquide aideront les réfugiés des camps à faire face aux dépenses supplémentaires pour acquérir du combustible, des vêtements, des couvertures et des médicaments, a-t-elle conclu.

Aimez-vous cet article?

Al icons no 14

4 COMMENTAIRE (S)

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha
Bubble | 2018-11-15

C'est exact. Mais je ne reçois rien. Je suis inscris à la Commission depuis quatre ans et je n'ai rien reçu. On m'a refusé l'aide alimentaire et les 260000. Veuillez me contacter sur ce numéro 78947217. Je vis au Camp 002 à al-Nassiriya, al-Riyaq.

Répondre
Bubble | 2018-11-13

Il y a un camp que personne ne surveille.

Répondre
Bubble | 2018-11-10

Que Dieu aide les gens!

Répondre
Bubble | 2018-11-08

Je suis un réfugié et j'ai besoin d'aide. J'ai deux enfants. J'étais rejeté par l'ONU. Ma situation est difficile. J'ai besoin de l'aide urgente car je ne peux pas couvrir nos besoins. Mon numéro de dossier est : 781/13c/14600.

Répondre