http://almashareq.com/fr/articles/cnmi_am/features/2018/10/16/feature-02

Environnement |

2018-10-16

L'Arabie saoudite envoie de l'aide aux régions yéménites touchées par la tempête


Des vagues déferlent sur la côte de la ville de Salalah à Oman le 12 octobre alors que la tempête tropicale Luban s'approche des régions sud du Yémen et d'Oman. [Mohammed Mahjoub/AFP]
Des vagues déferlent sur la côte de la ville de Salalah à Oman le 12 octobre alors que la tempête tropicale Luban s'approche des régions sud du Yémen et d'Oman. [Mohammed Mahjoub/AFP]

L'Arabie saoudite a annoncé le lancement d'une opération aérienne et terrestre pour apporter de l'aide à la province yéménite d'al-Mahra, lourdement frappée par la tempête tropicale Luban.

Au moins trois personnes sont mortes et 33 autres ont été blessées lors des inondations soudaines qui ont frappé le Yémen et le sultanat voisin d'Oman, ont fait savoir les Nations unies et les autorités locales.

Al-Mahra, dans l'extrême est du Yémen, et la région voisine de Dhofar à Oman sont les seules régions de la péninsule arabique à posséder un climat de mousson gouverné par les systèmes climatiques tropicaux de l'océan indien, a expliqué l'AFP.

La plupart des victimes de la tempête ont été signalées dans les districts côtiers d'al-Mahra, où deux personnes ont été tuées et 33 ont été blessées par de grandes inondations, a rapporté le Bureau pour la coordination des affaires humanitaires des Nations unies.

À Oman, la défense civile a indiqué qu'un homme avait été retrouvé mort à Dhofar.

La tempête a également gravement endommagé plusieurs domaines publics et des propriétés privées.

Plan d'aide d'urgence

L'ambassadeur d'Arabie saoudite au Yémen, Mohammed al-Jaber, a annoncé la mise en place d'un plan d'aide d'urgence pour la province d'al-Mahra.

« Des forces conjointes et le Centre d'aide humanitaire du Roi Salmane (KSRelief) apportent de la nourriture et des abris et ont lancé une opération aérienne et terrestre pour fournir de l'aide à al-Mahra », a déclaré al-Jaber dans un message publié sur internet.

« En plus de cela, le Programme saoudien de développement et de reconstruction pour le Yémen ouvrira des routes et réparera les réseaux d'électricité pour aider nos frères à faire face aux dégâts causés par Luban », a-t-il ajouté.

Rajeh Saeed Bakreet, gouverneur d'al-Mahra, a annoncé lundi 15 octobre que cette province avait été déclarée zone sinistrée en raison des inondations torrentielles causées par la tempête tropicale.

« La situation dans la province est catastrophique et dépasse de loin les capacités modestes des autorités locales », a-t-il précisé.

Bakreet a également exhorté la coalition arabe à assurer un soutien aérien pour évacuer les familles prises au piège, déclarant que la situation à al-Ghaydah, la capitale provinciale, et dans les régions d'al-Abri, Monagh, Wadi Tanhalen et al-Masila était catastrophique.

« Plusieurs maisons d'al-Masila ont été inondées, et 50 familles sont bloquées sur des toits », a-t-il déclaré aux agences de presse locales.

« Les districts de la province subissent encore la tempête et les inondations », a-t-il poursuivi, déconseillant aux habitants de circuler entre les districts et de risquer de franchir les vallées touchées par la tempête.

Trois camions transportant 75 tonnes de produits alimentaires de base fournis par KSRelief ont franchi lundi la frontière à al-Wadia pour rejoindre al-Mahra.

Le Premier ministre a été renvoyé

Lundi soir, le président yéménite Abdrabbo Mansour Hadi a annoncé qu'il renvoyait le Premier ministre Ahmed Obaid ben Daghr.

L'une des raisons motivant cette décision a été « l'incapacité du gouvernement à prendre les mesures nécessaires pour gérer le désastre de la tempête tropicale Luban à al-Mahra », selon des rapports publiés par des agences de presse locales.

« Les actions d'aide sont toujours en cours à al-Mahra, et le ministre de l'Intérieur a transmis des instructions aux agences de sécurité pour qu'elles jouent leur rôle dans [la réponse] au désastre », a fait savoir Nabil Abdoul Hafiz, ministre adjoint aux Droits de l'homme.

« De plus, un centre d'opérations a été créé au Haut comité d'aide pour suivre la situation et prendre des mesures d'urgence », a-t-il déclaré à Al-Mashareq.

« La situation est catastrophique à al-Mahra, car beaucoup de familles sont encore piégées chez elles et attendent d'être secourues », a-t-il affirmé.

Selon Abdoul Hafiz, « 400 familles ont été emmenées vers des abris temporaires au cours des dernières heures, et des opérations sont en cours pour secourir les familles restantes et leur faire rejoindre les abris ».

« Un sauvetage aérien et terrestre a été mis en place par KSRelief, et il dispose de centaines de tonnes de matériel de secours, dont des couvertures et des tentes », a-t-il poursuivi.

Il a encouragé toutes les organisations locales et internationales à participer aux actions d'aide.

Aimez-vous cet article?

Al icons no 7

0 COMMENTAIRE (S)

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha