http://almashareq.com/fr/articles/cnmi_am/features/2018/09/11/feature-03

Éducation |

2018-09-11

Jordanie : 2000 réfugiés syriens diplômés d'un programme international d'informatique


Les réfugiés syriens diplômés du programme International Computer Driving License (ICDL) reçoivent leurs certificats au camp de Zataari le 27 août. [Photo fournie par le Norwegian Refugee Council]
Les réfugiés syriens diplômés du programme International Computer Driving License (ICDL) reçoivent leurs certificats au camp de Zataari le 27 août. [Photo fournie par le Norwegian Refugee Council]

Dans le cadre des actions entreprises pour autonomiser les réfugiés syriens en Jordanie, 2000 jeunes Syriens des camps de réfugiés de Zaatari et d'Azraq ont obtenu le 27 août l'International Computer Driving License (ICDL).

Ce programme, mis en place par le Norwegian Refugee Council (NRC) avec le soutien de l'UNICEF et du ministère norvégien des Affaires étrangères, offre un cours d'informatique reconnu internationalement qui « cherche à accroître les compétences et les capacités des jeunes Syriens », a fait savoir le NRC dans un communiqué.

Il forme ses participants dans sept modules d'informatique : bases de l'informatique, bases d'internet, traitement de texte, tableurs, présentation, utilisation de base de données et collaboration en ligne.

Les participants se voient remettre des certificats reconnus internationalement après avoir réussi les examens en ligne.

Servir les communautés de réfugiés

« L'ICDL est le cours le plus populaire parmi les jeunes réfugiés des camps, car il leur permet d'acquérir les compétences informatiques de base dont ils ont besoin pour poursuivre leur éducation et leurs objectifs d'emploi », a déclaré Paul Fean, conseiller à la jeunesse au NRC.

Les compétences qu'ils acquièrent leur donnent l'occasion de servir leurs communautés, a-t-il ajouté.

« Beaucoup de diplômés du programme utilisent leurs compétences en informatique pour faire du bénévolat [...] afin de servir leur communauté », a-t-il rapporté.

Les programmes accrédités sont essentiels pour que les jeunes réfugiés puissent gagner des compétences répondant à des normes internationales et qu'ils obtiennent le certificat nécessaire pour poursuivre leur éducation et trouver un travail, a précisé Fean.

Iman Ajoub, réfugiée syrienne de 21 ans, a indiqué qu'elle souhaite développer ses compétences numériques et informatiques pour pouvoir enseigner à ses amis et augmenter ses chances de décrocher un emploi à l'avenir.

« Je me suis inscrite à cette formation parce que je voulais obtenir cette licence internationale et [...] pour devenir une utilisatrice d'ordinateur compétente », a-t-elle raconté.

« J'espère devenir enseignante d'informatique dans une école ou un centre d'informatique et prouver à tout le monde que je suis capable de diriger », a-t-elle expliqué.

Ajoub a indiqué que sa participation au programme l'avait aidée à apprendre beaucoup de choses.

« Cette formation est fantastique et importante, le professeur est très compétent et il communique de façon excellente les informations aux étudiants », a-t-elle fait savoir.

« Grâce à ce cours, je compte faire progresser ma communauté et moi-même vers l'avenir. »

Un avenir dans l'informatique

« Ce cours a eu un impact énorme sur ma vie », a déclaré à Al-Mashareq le réfugié syrien Yasser Obeid.

« J'adore les ordinateurs, et mon but est de devenir un utilisateur compétent », a-t-il confié. « Je me suis inscrit à cette formation pour obtenir un certificat officiel international, que j'utiliserai pour chercher du travail dans cette branche. »

Obeid a ajouté qu'il comptait prodiguer la formation ICDL à ceux qui n'ont pas eu l'occasion de suivre le programme ou d'étudier l'informatique.

« Je suis désormais enthousiaste pour l'avenir [...]. J'ai décidé d'étudier l'informatique et j'ai confiance en ma capacité à progresser et à atteindre mon objectif », a-t-il poursuivi.

Il est nécessaire de continuer à mettre en œuvre des programmes qui autonomisent les réfugiés et les jeunes, afin qu'ils ne deviennent pas un fardeau pour la société, a affirmé l'économiste Hossam Ayesh à Al-Mashareq.

« Apprendre l'informatique aux jeunes et aux réfugiés est essentiel pour la réussite de nos jours », a-t-il déclaré, ajoutant que c'est une condition préalable à l'obtention d'un travail et pour soutenir l'économie nationale.

Aimez-vous cet article?

Al icons no 6

3 COMMENTAIRE (S)

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha
Bubble | 2018-10-07

Je veux voyager en Europe.

Répondre
أيهم عبد الرحمن الحسن | 2018-09-12

Est ce qu'il y a d'autres cours pour ceux qui souhaitent s'inscrire à l'extérieur des camps ?

Répondre
نضال تامر كنعان | 2018-09-12

Je souhaite rejoindre ce cours. J'habite à Abou Alandah. Veuillez me contacter pour que je puisse rejoindre le prochain cours.

Répondre