Sécurité |

2018-08-06

Armée : 52 extrémistes tués au Sinaï en Egypte


Les forces armées égyptiennes mènent des raids dans le Sinaï contre des terroristes dans le cadre de l’opération Sinaï 2018 pour débarrasser la péninsule des combattants qui ont mené une insurrection sanglante. [Photo fournie par le Département des affaires de moral des forces armées égyptiennes]
Les forces armées égyptiennes mènent des raids dans le Sinaï contre des terroristes dans le cadre de l’opération Sinaï 2018 pour débarrasser la péninsule des combattants qui ont mené une insurrection sanglante. [Photo fournie par le Département des affaires de moral des forces armées égyptiennes]

L’armée égyptienne a déclaré dimanche 5 août que ses forces ont tué 52 extrémistes au Sinaï, où l’armée mène une vaste opération contre les combattants.

Les forces égyptiennes ont lancé "l'opération Sinaï 2018" en février pour débarrasser la péninsule des combattants qui menaient une insurrection sanglante.

"Au cours des derniers jours, les opérations ont abouti à… l’élimination de 52 individus takfiri extrêmement dangereux", a déclaré l’armée dans un communiqué.

Au cours de ces opérations dans le nord du Sinaï et dans le centre de la péninsule, 49 combattants ont également été arrêtés lors de raids menés conjointement par les forces armées et la police, a ajouté le communiqué.

Les forces égyptiennes ont également détruit 26 cachettes et caches d’armes dans le nord du Sinaï et le centre qui contenait de la nourriture, des vêtements, des livres et des cassettes qui favorisaient la pensée extrémiste.

L’armée de l’air a détruit 15 véhicules chargés de munitions et d’armes alors qu’ils tentaient d’infiltrer la frontière ouest du pays et a détruit 17 véhicules dans la zone militaire du sud, selon le communiqué de l’armée.

L'infrastructure des combattants est détruite

La semaine dernière, le porte-parole de l’armée, le général de brigade Tamer al-Refaie, a déclaré lors de sa première interview sur les opérations du Sinaïavec la quotidien Al-Ahram que la campagne avait détruit les infrastructures des combattants, notamment des cachettes, des tranchées, des tunnels et des caches d'armes et de munitions.

Elle a également détruit les centres de médias et de communication des combattants , a-t-il ajouté.

Le communiqué de l’armée confirme que l’opération du Sinaï 2018 a jusqu’à présent réussi à détruire les infrastructures des combattants et les grands rassemblements dans la péninsule, a déclaré le général de division Hesham al-Halabi. un conseiller à l'académie militaire de Nasser.

"Le communiqué note clairement les efforts concertés des forces armées et de police, ainsi que des habitants du Sinaï, pour cibler avec précision les terroristes et leurs positions dans la péninsule", a-t-il souligné.

La guerre que les forces armées mènent au Sinaï exige du temps et des efforts concertés de la part de tous les organismes de l’Etat, a-t-il ajouté.

Des stratégies de sécurité et de développement doivent être mises en place pour "déraciner le terrorisme de la péninsule du Sinaï, le reconstruire avec des investissements et aider à exploiter sa richesse", a indiqué al-Halabi.

Ces développements interviennent à un moment où le gouvernement du Premier ministre Mustafa Madbuli s'est engagé à se concentrer sur des projets de développement et d'infrastructures dans le Sinaï pour reconstruire la péninsule et stimuler les investissements dans cette zone.

Aimez-vous cet article?

Al icons no 14

1 COMMENTAIRE (S)

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha
وليد | 2018-08-26

Que Dieu vous aide, O, héros! J'espère que ces démons seront éliminés bientôt, et que le Sinaï soit reconstruit pour que la victoire soit complète.

Répondre