Terrorisme |

2018-08-02

Yémen : al-Qaïda et l'EIIS s'affrontent à al-Bayda


Des combattants yéménites fidèles au gouvernement progressent vers l'emplacement suspecté d'un leader d'AQPA lors de leur offensive dans la vallée de Mesini, dans la province de l'Hadramaout, le 21 février 2018. [Saleh al-Obeidi/AFP]
Des combattants yéménites fidèles au gouvernement progressent vers l'emplacement suspecté d'un leader d'AQPA lors de leur offensive dans la vallée de Mesini, dans la province de l'Hadramaout, le 21 février 2018. [Saleh al-Obeidi/AFP]

Les combats récents dans la province d'al-Bayda, au centre du Yémen, entre « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) et al-Qaïda mettent en évidence la divergence de priorités des deux groupes et leur lutte pour le contrôle de certaines zones de la province, ont expliqué des chercheurs yéménites à Al-Mashareq.

D'intenses combats ont éclaté dans le district al-Qayfa d'al-Bayda à la mi-juillet entre l'EIIS et al-Qaïda dans la Péninsule arabique (AQPA).

Des éléments de l'EIIS ont attaqué AQPA à al-Qayfa, tuant treize membres du groupe et en arrêtant douze autres, selon le groupe de renseignements SITE.

L'EIIS a publié une vidéo par le biais de son agence de propagande Amaq qui montrerait les douze éléments d'AQPA capturés par le groupe.

AQPA a répondu en attaquant une position de l'EIIS dans la ville, tuant plus de 25 éléments de l'EIIS et s'emparant d'armes et de véhicules militaires, a rapporté SITE.

AQPA a également appelé dans un communiqué à poursuivre le combat contre l'EIIS.

Lutte pour la survie

La guerre en cours entre AQPA et l'EIIS est « un produit naturel des idéologies de ces mouvements religieux extrémistes », a affirmé le politologue Adnan al-Humairi à Al-Mashareq.

Chaque camp cherche à imposer son contrôle sur tout le territoire où il est présent et à éliminer tout « concurrent qui ne veut pas partager le pouvoir », a-t-il déclaré à Al-Mashareq.

AQPA est présent depuis plus longtemps dans la province d'al-Bayda, et voit donc l'EIIS comme un intrus devant être éliminé, d'autant plus que la plupart des éléments de l'EIIS ne sont pas Yéménites, a-t-il poursuivi.

L'EIIS a choisi le district d'al-Qayfa pour mener son attaque contre le groupe rival, ce qui « empiète sur la zone d'influence d'AQPA, ce qui se traduit par l'élimination d'AQPA dans la région », a indiqué Humairi.

Pour AQPA, c'est une « lutte pour exister », a-t-il précisé.

« Un débordement des combats en dehors de la province d'al-Bayda n'est pas concevable pour l'instant », a déclaré al-Humairi, « car l'EIIS ne dispose pas d'incubateur populaire ou tribal et est considéré comme un intrus à al-Qayfa, dans la province [d'al-Bayda] et au Yémen en général ».

Priorités différentes

L'entrée de l'armée yéménite dans la province d'al-Bayda et les défaites qu'elle a infligées aux Houthis (Ansarallah) soutenus par l'Iran ont eu un effet négatif sur al-Qaïda et l'EIIS, a expliqué à Al-Mashareq Abdoul Salam Mohammed, directeur du Centre Abaad d'études stratégiques.

Ces groupes ont profité de la guerre avec les Houthis pour mener des recrutements sectaires auprès des tribus, a-t-il déclaré.

« Dès que les forces armées sont entrées à al-Bayda, elles ont réussi à convaincre les tribus de se joindre à elles et elles ont neutralisé certains éléments combattant aux côtés des groupes terroristes », a-t-il rapporté.

Cela a mené à une concurrence entre les deux groupes, AQPA et l'EIIS, pour l'influence et le contrôle sur les zones restant sous leur contrôle, a indiqué Mohammed.

AQPA étant présent au Yémen depuis plus longtemps que l'EIIS, « AQPA craignait que l'EIIS n'attire ses partisans, et des affrontements ont alors éclaté » entre les deux groupes à al-Bayda, a-t-il expliqué.

Cette situation est similaire à ce qui s'est produit dans d'autres régions du Yémen après qu'elles ont été libérées par l'armée, y compris dans les provinces d'Aden, de Shabwa, de l'Hadramaout et d'Abyan, a-t-il ajouté.

Les idéologies d'AQPA et de l'EIIS divergent, a déclaré Mohammed, celle d'AQPA étant basée sur une animosité sectaire envers les Houthis et sa priorité étant de les combattre, tandis que la priorité de l'EIIS est de gagner du contrôle et du pouvoir.

Ainsi, l'EIIS évite-t-il de lutter de manière frontale contre les Houthis et « prend plutôt pour cible les forces de l'armée et parfois AQPA », a-t-il précisé.

Aimez-vous cet article?

Al icons no 15

0 COMMENTAIRE (S)

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha