Sécurité |
2018-05-30

Les forces yéménites progressent vers le port d'al-Hodeidah

Des Yéménites inspectent la carcasse d'un véhicule blindé et d'un pick-up après des affrontements entre des soldats fidèles au président Abdrabbo Mansour Hadi et les Houthis, près du port d'al-Hodeidah sur la mer Rouge le 29 mai. [Abdo Hyder/AFP]

Les forces pro-gouvernementales se rapprochent du port yéménite d'al-Hodeidah, sur la mer Rouge, et les responsables militaires prédisent que la ville sera libérée des Houthis (Ansarallah) en quelques jours.

Mercredi 30 mai, des sources militaires ont déclaré qu'elles se préparaient à encercler la ville pour forcer les Houthis à se rendre sans combattre, a rapporté l'AFP.

Le port d'al-Hodeidah est la voie d'entrée principale de l'aide humanitaire au Yémen, où près de 22 millions de personnes ont besoin d'aide alimentaire à cause des années de guerre.

L'armée yéménite, la coalition arabe, les Forces de résistance nationale, les Brigades des géants et la Résistance de Tihama luttent en faveur du gouvernement légitime du président Abdrabbo Mansour Hadi.

Les Forces de résistance nationale sont composées de fidèles de l'ancien président yéménite Ali Abdallah Saleh, qui a été tué par les Houthis, et sont commandées par son neveu.

Les Brigades des géants sont une unité d'élite de l'armée yéménite rétablie par les Émirats arabes unis et ayant reçu des milliers de combattants du sud du Yémen en renfort, et la Résistance de Tihama tire la plupart de ses combattants de la région de la côte de la mer Rouge.

« Nous allons commencer par couper les routes de ravitaillement, notamment entre Sanaa et al-Hodeidah, puis nous assiégerons les Houthis et nous les ferons tomber, peut-être sans combats », a expliqué le colonel Sadiq Duwaid, porte-parole des Forces de résistance nationale.

Des affrontements ont éclaté mercredi à l'est de la ville, et la coalition arabe a mené plusieurs frappes aériennes contre des positions des Houthis, ont fait savoir des sources militaires.

Libération « imminente »

En début de semaine, les districts proches de Zabid, al-Tuhayat et al-Durayhimi ont été repris à la milice soutenue par l'Iran.

« L'armée a repris la plupart des zones importantes de [la province] d'al-Hodeidah », a indiqué le colonel Abdou Majali, porte-parole de l'armée, lors d'un entretien pour une chaîne de télévision locale.

« Al-Hodeidah sera libérée dans quelques jours », a-t-il affirmé.

Les opérations dans la province d'al-Hodeidah ont d'abord pris pour cible les districts d'al-Tuhayat et de Zabid, a précisé lundi le colonel Turki al-Maleki, porte-parole de la coalition.

« L'armée yéménite a repris les villages côtiers et se trouve désormais à seulement 20 km du centre-ville », a-t-il déclaré, ajoutant que les défenses des Houthis « se sont effondrées sur le front côtier, et les commandants de terrain se sont enfuis ».

« La libération d'al-Hodeidah est imminente », a affirmé Mohammed Anaam, ancien rédacteur d'al-Mithaq, l'organe de presse du Congrès général du peuple (CGP).

« Les Houthis se sont effondrés, et leurs hauts commandants ont quitté les fronts », a-t-il expliqué à Al-Mashareq, notant que la population locale supporte majoritairement les forces de libération.

« Les responsables locaux font pression sur les gangs des Houthis restants dans la ville pour qu'ils se rendent et épargnent les civils, sans quoi ils risquent la mort », a-t-il ajouté.

Les Houthis se préparent à la confrontation

« Les Houthis restants ont bloqué les routes d'al-Hodeidah pour se préparer à la confrontation avec l'armée nationale », a rapporté le politologue Munir Talal à Al-Mashareq.

« Leur moral est très bas, surtout après la fuite des commandants de terrain », a-t-il précisé.

Adel al-Shuja, membre du comité général du CGP, a déclaré à Al-Mashareq qu'il s'attend à ce que la ville d'al-Hodeidah soit bientôt libérée, car certains facteurs favorisent le succès de ces forces.

Les Forces de résistance nationale et d'autres forces pro-gouvernementales « ont remporté d'importants succès militaires en un temps record », a fait savoir le politologue et journaliste Saleh al-Baydani à Al-Mashareq.

Parmi ceux-ci, « la participation à la libération de la zone allant du carrefour d'al-Mokha à al-Barah, lors d'une opération ayant permis la libération de quatre districts de la province de Taez, qui constituent la moitié de la superficie de celle-ci », a-t-il rapporté.

« Elles ont également libéré certaines parties de la province d'al-Hodeidah, dont le port d'al-Hima, et ont resserré l'étau autour des localités d'al-Jarrahi et al-Tuhayta, qui sont sur le point de tomber », a-t-il ajouté.

Nouvel élément dans la guerre au Yémen

La présence des Forces de résistance nationale commandées par le général de brigade Tareq Saleh « représente l'entrée dans la guerre contre les Houthis d'un important groupe de partisans de l'ancien président Ali Abdallah Saleh », a déclaré al-Baydani.

Les forces pro-gouvernementales « contribueront toutes à l'augmentation des capacités des forces menant la guerre contre les Houthis sur la côte ouest du Yémen et dans la province occidentale de Taez », a-t-il poursuivi.

De nombreuses zones littorales et des villages ont déjà été libérés, a rapporté Anaam.

« Les commandants des milices houthies affiliées à l'Iran ont quitté les villes d'al-Hodeidah, Hays, Zabid, al-Jarrahi, Bajil, Salif et autres, laissant leurs armes sur place, et des centaines d'autres se sont rendus », a-t-il indiqué.

Anaam a appelé tous les habitants de la province d'al-Hodeidah à soutenir les forces venant « les libérer du contrôle du gang houthi ».

« Leur libération du contrôle de la milice signifie pour eux la fin de la pauvreté, de la famine et de la maladie dont ils ont tant souffert sous le règne [des Houthis] », a-t-il ajouté.

Aimez-vous cet article?

Al icons no 46
* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha

Di blue bubble 3 COMMENTAIRE (S)

عمرالعليمي | 2018-06-06

Je souhaite qu'al-Hodeidah sera libérée avant la fin du Ramadan et qu'elle soit reprise par l'armée yéménite, ou mise sous la protection de la coalition saoudienne et arabe. Si Dieu le veut, nous célébrerons la libération du Yémen de tous les mages houthis qui agissent sous la tutelle iranienne et n'appartiennent pas aux arabes. J'espère que la sécurité et la stabilité prévalent ! Que Dieu protège le Yémen et le peuple du Yémen de tous les maux !

Répondre
عبدالكريم القدمي | 2018-06-06

La réalité des opérations est différente de l'article. En tout cas, vos mensonges seront démasqués dans quelques jours.

Répondre
حبيب | 2018-06-05

Hahahaha! Vous avancez dans les médias mensongères seulement! Pour les champs de bataille, nous combattons une armée dont nous voyons seulement les dos ! Si vous êtes vraiment sérieux à propos du progrès, libérez d'abord Jizan, Asir et Najran.

Répondre