Sécurité |

2018-04-05

La coalition arabe renforce les troupes yéménites autour de Saada


Des soldats saoudiens montrent les débris de missiles que la coalition arabe affirme être d'origine iranienne, lors d'une conférence de presse organisée au club des forces armées à Riyad, le 26 mars. [Fayez Nureldine/AFP]
Des soldats saoudiens montrent les débris de missiles que la coalition arabe affirme être d'origine iranienne, lors d'une conférence de presse organisée au club des forces armées à Riyad, le 26 mars. [Fayez Nureldine/AFP]

La bataille pour la province yéménite de Saada s'intensifie, ont expliqué jeudi 5 avril les responsables militaires, alors que la coalition arabe fonce sur la zone que les Houthis (Ansarallah) utilisent comme plateforme de lancement de leurs tirs de missiles contre l'Arabie saoudite.

Cette milice appuyée par l'Iran a lancé une série d'attaques aux missiles balistiques contre le royaume, qui partage une frontière commune avec le Yémen, dans sa province septentrionale.

Lors de la dernière en date de ces attaques, la coalition a indiqué avoir abattu mercredi dernier un missile tiré par les Houthis, qui ont déclaré avoir visé des réservoirs de stockage du géant pétrolier saoudien Aramco dans la province frontalière de Jizan.


Une photo prise le 26 mars dans le quartier d'Oum al-Hammam de Riyad montre le toit percé d'une maison frappée par des éclats de missiles houthis intercepté la veille au-dessus de la capitale saoudienne. Un ressortissant égyptien a été tué par la chute de ces éclats. [Fayez Nureldine/AFP]
Une photo prise le 26 mars dans le quartier d'Oum al-Hammam de Riyad montre le toit percé d'une maison frappée par des éclats de missiles houthis intercepté la veille au-dessus de la capitale saoudienne. Un ressortissant égyptien a été tué par la chute de ces éclats. [Fayez Nureldine/AFP]

Des centaines de soldats saoudiens et soudanais, alliés du gouvernement yéménite dans la guerre qu'il mène contre les Houthis, sont arrivés dans le nord pour renforcer les troupes yéménites autour de Saada, ont indiqué des responsables militaires yéménites.

Le Premier ministre Ahmed Ben Dagher a salué cette opération, qu'il a qualifiée de « coup d'arrêt aux plans confessionnels iraniens pour le Yémen, exécutés par ses alliés Houthi ».

Téhéran réfute avoir envoyé des fournitures militaires aux insurgés, mais a ouvertement déclaré supporter le combat des Houthis au Yémen.

Selon des sources de l'armée yéménite, les forces yéménites et de la coalition arabe ont progressé « de plusieurs kilomètres » en direction de Saada, la capitale de la province, depuis l'arrivée de ces renforts.

Un missile abattu

Jeudi, la coalition arabe a indiqué avoir abattu un missile tiré par les Houthis, qui ont annoncé sur leur chaîne de télévision Al-Masirah qu'ils avaient visé des cuves de stockage de l'Aramco à Jizan.

« Le missile tiré sur la ville de Jizan a été intercepté et détruit » mercredi dernier, a indiqué le porte-parole de la coalition Turki al-Maliki.

« Les débris sont tombés sur des quartiers résidentiels, et nous n'avons à ce jour aucun rapport sur des pertes humaines ou des dommages matériels », a-t-il précisé.

Aramco a déclaré pour sa part que ses installations à Jizan, dans le sud-ouest de l'Arabie saoudite, étaient « intactes » et fonctionnaient normalement, après des photos postées sur les médias sociaux d'un incendie déclenché par une attaque de missile.

Ces dernières semaines, les Houthis ont tiré une série de missiles en direction du royaume, et les forces saoudiennes ont annoncé le 25 mars qu'elles avaient intercepté sept missiles tirés contre le royaume depuis le Yémen par les Houthis.

Un ressortissant égyptien a été tué lors de cette attaque par une chute d'éclats.

Les Houthis ont affirmé que cette attaque était en représailles aux raids aériens de la coalition arabe.

Menace pour la navigation en mer Rouge

Par ailleurs, les Houthis continuent de faire peser une menace sur la navigation internationale en mer Rouge, a indiqué le ministre yéménite de l'Administration locale et président du Conseil suprême d'assistance humanitaire, Abdoul-Raqib Fateh.

Il a condamné la milice pour son attaque de mardi visant un pétrolier saoudien au large du port d'al-Hodeidah, en mer Rouge, qualifiant cet incident « d'acte terroriste et de dangereuse violation du droit international et humanitaire ».

« La présence des milices houthies armées dans le port d'al-Hodeidah fait de cette installation un port militaire plus qu'un port humanitaire », a déclaré Fateh selon des articles parus dans les médias locaux.

« Ces milices utilisent ce port pour menacer la navigation internationale, et la sécurité régionale et internationale », a-t-il ajouté.

Il a appelé les Nations unis à faire pression sur les Houthis pour qu'ils remettent tous les ports et les aéroports au gouvernement légitime.

« Si les Houthis continuent de contrôler ce port, cela constituera une menace pour plus de trente pour cent du commerce international qui emprunte ces eaux internationales », a-t-il poursuivi.

Des incidents de ce type portent atteinte à l'économie et au commerce internationaux, a expliqué l'économiste Abdoul Jalil Hassan à Al-Mashareq.

« La communauté internationale doit jouer son rôle pour sécuriser les voies du commerce international parallèles aux zones côtières contrôlées par les Houthis », a-t-il conclu.

Aimez-vous cet article?

Al icons no 62
* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha

Di blue bubble 5 COMMENTAIRE (S)

شخص يحب الانمي وبيروح اليابان | 2018-05-22

Que Dieu protège la terre des deux saintes mosquées et protège les musulmans ! Dites Amen !

Répondre
مين،جديد انشاء الله | 2018-05-19

Par Dieu, je ne serai pas patient. La coalition a abandonné le peuple et l'a brûlé. Nous devons les frapper fortement. Il ne devrait pas y avoir de négociations avec eux. Par Dieu, je vous jure que vous êtes très patient.

Répondre
غيور على بلاد الحرمين | 2018-05-03

La coalition peut mettre fin à la guerre en un jour s'ils le veulent. Cependant, la raison pour laquelle ils sont en retard est que les Houthis se cachent parmi les civils et les prennent comme boucliers humains. Les Houthis savent que la coalition a une stratégie de non-frappe des zones densément peuplées. Que Dieu donne la victoire à nos braves soldats, brûle les Houthis et protège les frontières de notre pays!

Répondre
وائل | 2018-04-22

Est-ce vrai?!! Vous vous battez depuis trois ans, et vous avez une coalition arabe, l'Amérique et la moitié du Yémen! Où est le bouclier du golfe ?! Par Dieu, vous êtes de vrais hommes !!!

Répondre
ali | 2018-04-18

Plus de nouvelles.

Répondre