Sécurité |
2018-02-27

L'offensive de l'armée yéménite contre les Houthis se poursuit sur la côte de la mer Rogue

Des soldats yéménites dans leurs véhicules sur la route menant à la ville de Khokha, reprise aux Houthis le 7 décembre 2017. [Saleh al-Obeidi/AFP]

Des dizaines de combattants des Houthis (Ansarallah) ont trouvé la mort la semaine dernière dans de violents affrontements avec les forces yéménites ou lors de frappes aériennes de la coalition arabe sur la côte de la mer Rouge dans l'ouest du Yémen.

Après avoir libéré al-Khokha de la milice houthie soutenue par l'Iran début décembre et le district de Hays le 6 février, les troupes yéménites poursuivent leur offensive pour progresser plus loin dans la province d'al-Hodeida.

L'objectif est de reprendre al-Hodeida, l'une des plus grandes villes portuaires du pays sous contrôle des Houthis, de sécuriser la navigation dans la mer Rouge et de couper l'approvisionnement iranien en armes des Houthis.

Le ministère yéménite de la Défense a déclaré le 20 février qu'au moins une centaine de Houthis avaient été tués en trois jours de violents combats contre les forces gouvernementales ou lors de frappes aériennes de la coalition dans les faubourgs d'al-Jarrahi à al-Hodeida.

Les combats font rage à l'extérieur d'al-Jarrahi, au nord de Hays, où des avions de la coalition visent les rassemblements et le matériel houthis. Les frappes aériennes ont préparé le terrain pour que les forces gouvernementales terrestres puissent progresser dans la province et assiéger al-Jarrahi.

Rétablir les services dans les zones libérées

Parallèlement, les autorités de la province mettent tout en œuvre pour rétablir les services à Khokha, où le secteur des services et l'infrastructure ont décliné sous la mauvaise administration de la milice houthie, ont indiqué des analystes à Al-Mashareq.

Khokha et d'autres régions libérées sous l'autorité administrative de la province d'al-Hodeida reçoivent de l'aide, ont rapporté les médias locaux.

Le 7 février, un convoi d'aide médicale est entré à Khokha, a fait savoir l'agence officielle Saba News Agency. Ce convoi transportait dix tonnes de médicaments et de fournitures médicales qui ont été distribués aux hôpitaux de campagne de Khokha et au Centre de maternité et des enfants.

Le gouverneur de la province d'al-Hodeida, al-Hassan Taher, s'est rendu à Khokha en janvier pour y inspecter les conditions de vie, ont signalé les médias locaux.

Il a visité l'Hôpital général et le centre d'éducation des filles, et a rencontré des membres du personnel, déclarant que des actions sont en cours pour verser les salaires aux fonctionnaires du district.

Taher a remercié la coalition arabe pour son soutien dans les opérations de libération et pour l'aide humanitaire fournie par le Croissant-Rouge des Émirats arabes unis.

Il a présidé le 11 février une réunion de l'exécutif de Khokha afin de dévoiler le plan de travail de la province pour le développement du district.

La province travaillera à réhabiliter les installations d'éducation et de santé, rétablir les services d'eau et d'électricité, et réparer les infrastructures endommagées pendant la guerre, a déclaré le gouverneur.

Le manque de services pendant l'époque où les Houthis contrôlaient les zones de la côte ouest du Yémen souligne « l'échec d'administration des régions sous le contrôle » de la milice, a affirmé le politologue Amin al-Azazi.

Le soutien de la coalition est « essentiel » pour la victoire

La coalition arabe est essentielle pour la victoire, car elle dirige et appuie les opérations menées par l'armée nationale pour reprendre al-Hodeida, a expliqué al-Azazi.

Mais si les forces de la coalition ont joué un rôle crucial dans la libération de Khokha, a indiqué al-Azazi, « celle-ci a été rendue possible grâce aux énormes sacrifices des forces armées yéménites et au soutien des habitants de la région ».

« Les résultats obtenus par l'armée nationale ont été encore améliorés par le retrait de certaines unités de la Garde républicaine après l'assassinat de l'ancien président Ali Abdallah Saleh », a-t-il rapporté, car certaines de ces unités sont revenues dans l'armée yéménite.

Une source importante de la force de l'armée du pays est la couverture aérienne assurée par la coalition arabe, a indiqué à Al-Mashareq Nabil al-Sharjabi, professeur de science politique à l'université d'al-Hodeidah.

« Tant que les Houthis manqueront de couverture aérienne, ils ne remporteront pas cette bataille et ne feront que retarder le résultat [inévitable] », a-t-il expliqué.

La coalition arabe dispose de nombreux atouts, « notamment la capacité militaire, l'efficacité au combat, et un environnement [yéménite] favorable aux forces armées et à la coalition arabe », a indiqué le politologue et journaliste Abdoul Malik al-Yousefi.

Mais un autre facteur crucial pour remporter la guerre contre les Houthis, a-t-il ajouté, est « la volonté forte et unificatrice de tous les Yéménites pour la libération de leur pays des griffes de l'Iran ».

Aimez-vous cet article?

Al icons no 43
* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha

Di blue bubble 4 COMMENTAIRE (S)

ابن اليمن | 2018-03-20

Commentant sur ce point, "les forces yéménites tentent de libérer al-Hodeidah, qui comprend le plus grand port du pays, contrôlé par les Houthis, pour sécuriser la navigation dans la mer Rouge et couper la route que l'Iran utilise pour faire passer des armes aux Houthis. "Le port est contrôlé par les Houthis, mais la mer est entièrement assiégée par la Coalition, et aucun navire n'entre à aucun port au Yémen, pas seulement al-Hodeidah, sans une licence des forces de la Coalition. Même l'aide humanitaire n'entre pas à Al-Hodeidah ou dans d'autres ports sans une licence de la Coalition. Alors, de quelle contrebande parle la Coalition? Quand vous parlez ainsi, cela prouve que la Coalition coopère avec les Houthis et leur fournit des armes. Il serait impossible que des armes entrent au Yémen, maintenant que ces forces imposent un siège complet, par mer, par terre et par air, sans son consentement . C'est absurde de parler de contrebande. Il ne faut pas sous-estimer l'intelligence des gens.

Répondre
ابوبكر جبران | 2018-03-18

Merci pour le bon travail et pour la crédibilité de vos informations.

Répondre
شاكر محمد علي الخضمي | 2018-03-11

Victoire de Dieu et conquête imminente, si Dieu le veut! Nous sommes sur la bande frontalière. Que Dieu vous guide!

Répondre
ابو الرجال | 2018-03-05

Que Dieu donne la victoire à ceux qui défendent vraiment le Yémen, les Yéménites et la religion!

Répondre